• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Primaire de la droite : Bruno Le Maire fait campagne en Côte-d’Or

Bruno Le Maire, un des 7 candidats à la primaire de la droite et du centre, était en Côte-d’Or jeudi 22 septembre 2016.
Bruno Le Maire, un des 7 candidats à la primaire de la droite et du centre, était en Côte-d’Or jeudi 22 septembre 2016.

Bruno Le Maire, un des 7 candidats à la primaire de la droite et du centre, était en Côte-d’Or jeudi 22 septembre 2016. Il a rencontré des élus et des chefs d'entreprises avant de tenir un meeting salle Devosge, à Dijon.

Par B.L.


La primaire pour désigner le candidat de la droite et du centre à l’élection présidentielle de 2017 se déroulera sur deux tours les 20 et 27 novembre 2016.

Bruno Le Maire, député de l’Eure et ancien ministre de l’Agriculture, fait partie des sept candidats qui y participeront. L’élu multiplie les déplacements dans le cadre de sa campagne. Après la Saône-et-Loire cet été, cette fois, c’était au tour de la Côte-d’Or.

Après un déjeuner à huis clos avec des élus à Dijon, Bruno Le Maire a visité l’entreprise agroalimentaire Eurogerm et rencontré des chefs d’entreprise à Saint-Apollinaire, la ville de Rémi Delatte, député LR de Côte d’Or et président de la fédération Les Républicains 21. Pour conclure, il a animé une réunion publique salle Devosge à Dijon.
Primaire de la droite : Bruno Le Maire en campagne en Côte-d’Or
Bruno Le Maire, un des 7 candidats à la primaire de la droite et du centre, était en Côte-d’Or jeudi 22 septembre 2016. Il a rencontré des élus et des chefs d'entreprises avant de tenir un meeting de campagne salle Devosge, à Dijon.  - Sophie Béchir, Tiphaine Pfeiffer et Aurélien Marone-Missud

Le reportage de Sophie Béchir, Tiphaine Pfeiffer et Aurélien Marone-Missud

L'homme du "renouveau" ?

Bruno Le Maire, qui se présente comme l'homme du "renouveau",  a détaillé le contrat présidentiel sur lequel il compte pour se différencier des deux ténors Nicolas Sarkozy et Alain Juppé. "Tout ne se vaut pas dans les propositions des candidats à la primaire", répète l’ancien ministre de l’Agriculture.

Ainsi, au lieu de parler d’identité française, il préfère parler de culture. C’est ce qui fait la force de la France, dit-il. "La culture du paysage, du vignoble, de l’architecture qu’on a ici en Bourgogne qui est merveilleuse. Cette culture des toits vernissés et que j’aime beaucoup en Bourgogne. La culture, c’est plus riche, c’est plus ouvert, ça bouge, c’est en mouvement, c’est ca qui fait notre force."



Quel est le programme de Bruno Le Maire ?

Le programme de Bruno Le Maire présente le contenu de "huit ordonnances" qu'il veut faire adopter à l'été 2017, ainsi que "douze chantiers de long terme".
Retraite à 65 ans et "unification des régimes de retraites", diminution de 500 000 fonctionnaires en cinq ans, abrogation de la réforme du collège, suppression de la fonction publique territoriale, "emplois rebond" pour un durée limitée payés sous le SMIC, justice d'exception pour le terrorisme…

Il propose de "contrôler les flux migratoires" dès l'été 2017. Ce n’est "pas la peine de vouloir supprimer le regroupement familial", comme l'a proposé Nicolas Sarkozy, mais il faut en "durcir les conditions".

Selon les sondages, cet ancien directeur de cabinet de Dominique de Villepin pointe en troisième position, même s’il est parfois rattrapé par l'ex-Premier ministre François Fillon. En tous cas, ses supporters croient dans les chances de ce troisième homme. « Ca va être la surprise le 20 novembre. Il l’a annoncé et on y croit », déclarait l’un des militants à la sortie de la salle Devosge.

A lire aussi

Sur le même sujet

Chenôve : de nouvelles voitures ont brûlé en ville

Les + Lus