11 réfugiés de L'Aquarius sont arrivés en Franche-Comté

L'Aquarius. / © DOMENIC AQUILINA/MaxPPP
L'Aquarius. / © DOMENIC AQUILINA/MaxPPP

Ces hommes et femmes sont arrivés vendredi 31 août en Haute-Saône et dans le Territoire de Belfort.

Par AFP

Selon nos informations, en Haute-Saône, les 11 réfugiés ont été pris en charge par deux structures : le centre d'accueil des demandeurs d'asile de Frasne-le-Château entre Vesoul et Gray et le centre d'accueil et d'orientation qui compte deux unités à Echenoz-la-Méline et Navenne.

Dans le Territoire de Belfort, un jeune couple de réfugiés somaliens est pris en charge par le centre d'accueil des demandeurs d'asile (CADA) de Delle.

La France accueille 59 réfugiés de l'Aquarius et d'un autre navire humanitaire 


Cinquante-neuf réfugiés de l'Aquarius et d'un autre navire humanitaire qui avaient accosté à Malte mi-août sont arrivés jeudi en France. Ils vont être accueillis en Bourgogne, en Franche-Comté et dans le Grand Est.

Partis de La Valette jeudi matin par un vol charter affrété par la France, ces réfugiés sont arrivés vers 11h à l'aéroport de Roissy Charles-de-Gaulle.

Ils avaient été entendus à Malte par l'Office français de protection des réfugiés et des apatrides (Ofpra) qui avait envoyé une mission pour s'assurer que ces réfugiés correspondaient bien aux critères de l'asile. Fatigués mais souriants, avec pour seul bagage un sac à dos rouge, les réfugiés, dont douze femmes seules et une famille de cinq enfants, ont immédiatement été répartis dans des bus.

Parmi eux se trouvent "16 Soudanais, 25 Erythréens, 10 Somaliens, ainsi que quelques Camerounais, Ivoiriens et Nigérians", a indiqué Didier Leschi, le directeur général de l'Ofii (Office français de l'immigratoin et de l'intégration). Ils devaient ensuite gagner des centres d'accueil "en Bourgogne, Franche-Comté et dans le Grand Est", où le statut de réfugié leur sera rapidement délivré, au terme d'une procédure "accélérée", a précisé M. Leschi venu les accueillir à l'aéroport.
 

Engagement de la France

L'Aquarius avait accosté à Malte le 16 août après avoir erré plusieurs jours en Méditerranée avec 141 migrants épuisés à son bord. La veille, 114 migrants étaient arrivés sur l'île à bord d'un autre bateau, et la France s'était engagée à accueillir 60 réfugiés sur ce total. 

Au total, cinq pays se sont engagés à se répartir des réfugiés de ces deux navires. Avec cette opération, la cinquième depuis juin, la France veut faire la preuve de l'efficacité du "mécanisme européen pérenne" qu'elle défend dans la crise européenne autour de l'accueil des migrants. 260 personnes ont été accueillies par la France dans ce cadre.

La crise avait débuté mi-juin lorsque le ministre italien de l'Intérieur, Matteo Salvini, avait refusé de laisser accoster l'Aquarius, qui avait erré pendant une semaine avant que le port espagnol de Valence accepte de laisser les migrants débarquer.

 

Une exposition de photos sur l'Aquarius bientôt à Dijon

Le photographe Yann Levy a embarqué sur l'Aquarius avec l'association SOS Méditerranée au printemps 2018. Il présentera son travail lors de l'exposition "L'Aquarius contre vents et marées" à Dijon au Cellier de Clairvaux, dans le cadre du festival 360°.

Les photographies seront visibles du 4 au 12 septembre de 14h à 19h. Plus d'informations sur festival-360.com.

A lire aussi

Sur le même sujet

Gueugnon : l’usine Aperam mise en demeure pour des rejets polluants illégaux

Les + Lus