Pagaille à la SNCF : les trains pour la Bourgogne pris d’assaut pour Noël

Un TER (train express régional) de Bourgogne
Un TER (train express régional) de Bourgogne

Plusieurs gares parisiennes  ont fait face à une affluence record samedi 23 décembre 2017. C’était le cas notamment à Bercy qui accueille le trafic des TER pour la Bourgogne. Certains voyageurs n’ont même pas réussi à monter dans  leur train.

Par B.L. avec AFP

Environ 1,7 million de voyageurs sont attendus dans les gares à l’occasion du week-end de Noël.
L’affluence est particulièrement forte cette année car les festivités de Noël coïncident avec les départs en vacances scolaires.




A Bercy, la gare qui dessert notamment une partie de la Bourgogne, il y avait foule ce samedi.
De nombreux voyageurs n’ont pas réussi à acheter de billets au guichet, ni même à entrer dans un train quand ils disposaient d'une réservation. Une partie des automates de vente étaient aussi hors service.

SNCF : les trains pour la Bourgogne pris d’assaut pour Noël
Plusieurs gares parisiennes ont fait face à une affluence record samedi 23 décembre 2017. C’était le cas notamment à Bercy qui accueille le trafic des TER pour la Bourgogne. Certains voyageurs n’ont même pas réussi à monter dans leur train. - JT du dimanche 24 décembre 2017




Par ailleurs, quelques trains étaient indiqués avec d’importants retards. De nombreux voyageurs se sont plaints sur les réseaux sociaux du manque d’informations.



"On ne va pas envoyer les policiers pour vider les trains..."


La situation est revenue à la normale en fin d’après-midi.
La SNCF a réfuté les accusations de surréservations, c’est à dire le fait d'avoir vendu plus de places que le nombre disponible. "Il n'y a pas de problème de surréservation aujourd'hui", a déclaré un porte-parole qui assure que le groupe ferroviaire ne vend pas en réservation plus de places assises que le nombre existant.

Le porte-parole a toutefois reconnu des difficultés à gérer la montée dans les trains où la réservation n'est pas obligatoire : c’est le cas pour les TER (Trains Express Régionaux) ou les trains Intercités, par contraste avec les TGV.
"C'est juste un problème de gestion de foule", a dit le porte-parole. "On ne va pas envoyer les policiers pour vider les trains..."

La SNCF réfute toute "désorganisation" et évoque des problèmes "habituels" un week-end de Noël. Ainsi, un train a dû être annulé en raison d’une locomotive qui était tombée en panne, a indiqué la SNCF à France 3 Bourgogne. Au total, 4 trains supplémentaires ont été affrétés et aucun voyageur n’est resté à quai, même si certains passagers sont partis plus tard, assure le transporteur.





A lire aussi

Sur le même sujet

Prévention de l'obésité dans l'Yonne

Les + Lus