Cet article date de plus de 4 ans

Transports urbains : le Grand Dijon a renouvelé son contrat avec Keolis

La communauté urbaine du Grand Dijon a signé un nouveau contrat de six ans avec le groupe Keolis pour l'exploitation des transports publics à Dijon. Le contrat global comprend également le stationnement et la location de vélos en libre-service.
© François de Dijon – Licence CC by Wikimedia

Quelle est la caractéristique de ce nouveau contrat ?

Le Grand Dijon a confié au groupe Keolis la gestion et l’exploitation de l’ensemble des services de mobilité de l’agglomération.
Le nouveau contrat de délégation de service public (DSP) a été conclu pour une durée de six ans. Il a débuté le 1er janvier 2017 et concerne 255 000 habitants répartis dans 24 communes. Ce contrat doit générer un chiffre d’affaires cumulé de 435 millions d’euros et 145 millions d’euros de recettes.

"C’est la première fois en France que l’ensemble des services de mobilité d’une agglomération (bus, tramway, services PMR, parkings, stationnement en voirie, vélos en libre-service et en location longue durée, fourrière automobile et vélo) est regroupé au sein d’une délégation de service public unique", se félicite le groupe Keolis, est détenu à 70% par SNCF et à 30% par la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ).



Quelles sont les nouveautés promises par Keolis ?

Keolis exploitera 9 parkings en ouvrage, 2 lignes de tramway et une flotte de 200 bus dont 102 sont hybrides, ce qui fait du réseau dijonnais le premier réseau hydride de France.
Keolis assurera également le renouvellement complet du parc de 400 vélos en libre-service (VLS) répartis dans 40 stations. Cette nouvelle offre de vélo en libre-service s’accompagnera du déploiement d’une navette « city » 100% électrique pour la desserte du centre-ville.

Le contrat prévoit aussi la rénovation des parkings (7,2 millions d’euros d’investissement), du matériel pour le transport des personnes à mobilité réduite (PMR) et le renouvellement du parc bus non hybride à horizon 2019.

La navette gratuite Divia City
La navette gratuite Divia City © by A - Bobo (Flickr)

Sur le plan de l’accessibilité, Keolis Dijon Mobilités prévoit la mise en service de nouveaux véhicules à plus forte capacité et l’accompagnement des personnes à mobilité réduite par du personnel dédié.

Enfin, Keolis Dijon Mobilités lancera dès 2017 un site web et une application unique pour tous les services de mobilité (transports urbains, vélo, stationnement), accessibles par une carte de transport unique.
Déjà, fin 2017, grâce à "l’openpayment" à bord des tramways, il sera désormais possible de valider son trajet directement avec sa carte bancaire ou son smartphone.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie transports transports en commun