JO Paris 2024 : le parcours de la flamme olympique en Côte-d'Or sera révélé au printemps

Publié le Mis à jour le
Écrit par Rodolphe Augier .

Le futur passage de la flamme olympique en Côte-d’Or a été entériné ce mardi. L’événement exceptionnel mobilisera les milieux sportif et culturel côte-d’oriens jusqu’à la venue de la flamme, qui restera une journée dans le département.

La venue de la flamme olympique en Côte-d'Or est un évènement pour le département. Mais au-delà de la signature de la convention, qui a eu lieu aujourd'hui en présence de Tony Estanguet, triple champion olympique de kayak et Président du Comité d’organisation des JO de Paris 2024, le parcours de la flamme reste encore énigmatique.

Ce que l'on sait pour l'heure, c'est que pour le parcours du relais de la flamme, le département de la Côte-d'Or souhaite mobiliser toutes ses forces vives. "Tant les mouvements sportifs et culturels côte-d'oriens que la communauté éducative au sens large, tous participeront de près ou de loin à cet événement majeur, qui porte en lui les valeurs de partage et de dépassement de soi véhiculées par les jeux olympiques", souligne François Sauvadet, président du Conseil départemental de Côte-d'Or.

L'évènement sera à la fois sportif, festif et populaire. "Econome au niveau de son impact environnemental, précise Tony Estanguet. Le convoi olympique sillonnera le territoire de la Côte-d'Or pendant une unique journée du printemps 2024, seulement quelques semaines avant l'arrivée de la flamme à Paris et l'embrasement de la flasque olympique, qui marquera l'ouverture officielle des JO de Paris 2024, le 26 juillet 2024".

La Côte-d'Or est une terre de jeux représentative de la France

François Sauvadet, Président du Conseil départemental de la Côte-d’Or

"Avec ses climats de Bourgogne - de notoriété mondiale - son tissus rural et ses grandes agglomérations, avec ses espaces remarquables, la Côte-d'Or est une petite France à elle seule", revendique François Sauvadet. Qui se félicite du "partenariat solide" noué avec le comité d'organisation des JO de Paris 2024. 

"Nous avons été parmi les premiers départements à faire acte de candidature, précise-t-il, et par ce partenariat, nous souhaitons que les valeurs de l'olympisme rejaillissent sur la jeunesse de notre territoire". Un partenariat qui a un coût puisque la Côte-d'Or a concédé une participation de 180.000 euros pour faire parti des heureux élus. Une soixantaine de départements accueilleront la flamme sur leur territoire, parmi lesquels certains d'Outre-mer.

Une mobilisation du tissu sportif et des champions de Côte-d'Or

Au cours de sa traversée d'un jour du département, sur un trajet qui nécessitera bien des arbitrages entre les villes et les territoires plus ruraux, le passage de la flamme donnera lieu à de nombreux évènements festifs, sportifs et populaires. "Les nombreux champions sportifs que nous possédons ou ceux en devenir seront bien évidement de la partie, précise l'élu, notamment ceux de Semur-en-Auxois qui évoluent dans le cyclisme. Tous participeront à la valorisation de la pratique sportive".

Après une journée de festivités et de pérégrination, la flamme s'arrêtera un soir dans une ville de Côte-d'Or, pour une soirée de célébrations. Qui décrochera la timbale ?...la compétition ne fait que commencer.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité