La judokate Hélène Receveaux décroche la médaille de bronze aux championnats du monde

La Côte d'Orienne Hélène Receveaux s'est inclinée en demi-finale des Championnats du monde de judo, catégorie des - de 57kg, mercredi 30 août à Budapest. Mais pour la médaille de bronze en - 57kg, elle a battu la Portugaise Telma Monteiro. C'est son son premier podium mondial.

Hélène Receveaux a obtenu une médaille de bronze en -57 kg aux Championnats du monde de judo, mercredi 30 août à Budapest. Elle offre à la France sa première récompense de la semaine, à mi-compétition. 

Battue en demi-finale par la jeune Japonaise Tsukasa Yoshida, la côte d'orienne a rapidement rebondi pour dominer la Portugaise Telma Monteiro (waza-ari), médaillée de bronze olympique à Rio l'été dernier, dans son combat pour une troisième place. A 26 ans, elle monte sur son premier podium mondial, quatre mois après avoir décroché sa première médaille internationale, en bronze déjà, aux Championnats d'Europe à Varsovie.

La réaction d'Hélène Receveaux sur l'Equipe TV

La Côte d'Orienne décroche le bronze aux mondiaux à Budapest

Receveaux est la première Tricolore de la semaine, dames et messieurs confondus, à avoir atteint le dernier carré sur les tatamis hongrois. Egalement engagée dans cette catégorie, Priscilla Gneto, sacrée championne d'Europe au printemps, a été disqualifiée dès le deuxième tour pour une action dangereuse (clé de bras) sur son adversaire. L'autre médaille de bronze des -57 kg est revenue à la Britannique Nekoda Smythe-Davis. 

L'autre judoka bourguignon engagé dans ces championnats du monde, le côte d'orien Cyrille Maret, entrera en lice samedi 2 septembre.


L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité