La conductrice de car scolaire contrôlée positive aux stupéfiants, les parents indignés

Publié le Mis à jour le
Écrit par François Latour .

Une conductrice de car scolaire de Côte-d'Or a été contrôlée positive aux stupéfiants. Des parents d'élèves du village de Saint-Sauveur, proche de Pontailler-sur-Saône, ont fait part de leur colère à la Région Bourgogne-Franche-Comté.

C'est une vingtaine de parents d'élèves du village de Saint-Sauveur qui a contacté la Région Bourgogne-Franche-Comté, en charge des transports scolaires. En cause : une conductrice de car testée positive aux stupéfiants fin septembre, à Saint-Sauveur (Côte-d'Or), près de Pontailler-sur-Saône.

"Cette conductrice est entre les mains de la gendarmerie"

C'est lors d'une opération de gendarmerie sur les cars scolaires, fin septembre, que la conductrice a été contrôlée après son service à Pontailler-sur-Saône. Le test de dépistage aux stupéfiants a été positif.

"C'est à la justice maintenant de trancher, souligne Michel Neugnot, vice-président chargé des transports au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté. L'affaire a été traitée par la gendarmerie. Comme tout citoyen qui est pris sous l'emprise de drogues ou en état d'alcoolémie, il y a un retrait de permis immédiat."

Les chauffeurs scolaires sont salariés des entreprises, et sont tenus de respecter, comme tout un chacun, le Code de la route. Quant aux contrôles effectués sur les véhicules de ramassage scolaire, "ils sont faits régulièrement par la gendarmerie, rappelle Michel Neugnot. Il y a des contrôles sur la qualité du matériel, sur ce qui se passe dans le car, si les enfants sont bien attachés, il y a des contrôles de sécurité sur le véhicule. Les cars des entreprises qui assurent les 3300 circuits scolaires et les 400 lignes régulières sont contrôlés comme pour tout citoyen." 

Des contrôles plutôt "rassurants"

Le contrôle positif aux stupéfiants de la conductrice de car a suscité un émoi auprès des parents d'élèves, souhaitant une prise en charge de leurs enfants en toute sécurité.

"Si on prend un peu de distance avec l'évènement, plutôt d'attaquer, moi je serais plutôt rassuré, assure Michel Neugnot. En tant que parent. Je serais rassuré, car ça prouve qu'il y a des contrôles et qu'on ne badine pas avec la sécurité !"

Et d'ajouter : "ça a marché, le contrôle ! Et le contrôle sert aussi aux autres pour dire, attention !"

Le Conseil Régional de Bourgogne-Franche-Comté organise et finance le transport quotidien de 128 000 élèves dans la Région, une responsabilité de sécurité que le Conseil Régional endosse : "nous, c'est dans les chartes et les conventions que l'on a, elles sont rigoureuses sur la sécurité."

 ► À lire aussi :  Côte-d’Or : des contrôles inopinés de bus scolaires ont été organisés

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité