Cet article date de plus de 6 ans

La sécheresse s’aggrave en Côte-d’Or, les restrictions sont renforcées

Alors que la sécheresse est toujours aussi vive, le préfet de la Côte-d’Or a décidé par arrêté du 10 juillet 2015 de renforcer les mesures de restriction des usages de l’eau dans le département, certains bassins étant particulièrement impactés par la sécheresse.
La sécheresse s’aggrave en Côte-d’Or :

• le seuil de crise est désormais franchi pour le bassin de la Biètre,
• le seuil d’alerte renforcée pour les bassins de la Vouge, de la Bouzaise-Rhoin,-Meuzin et de la Seine
• et le seuil d’alerte pour les bassins de la Saône, de la Tille amont et aval, de la Beze, de l’Arroux, du Serein, de la Brenne et de l’Ource.

Sur ces bassins des mesures de restriction d’usage s’appliquent selon le seuil franchi aux activités agricoles, industrielles, aux golfs ainsi qu’à la navigation fluviale et aux étangs.


Les mesures générales de restriction qui intéressent principalement les particuliers et les collectivités sont maintenues et s’appliquent sur l’ensemble du département. Elles ont pour objectif essentiel de garantir l'alimentation en eau potable des populations. Elles doivent également appeler l’attention de chaque usager, y compris les plus faibles consommateurs sur la rareté de l'eau et inciter les consommateurs les plus importants à s’engager dans des démarches d’économie.

La situation au 15 juillet 2015 est dominée par la sécheresse des sols, conséquence du fort déficit de précipitations. Cette sécheresse s'approche des records de 1976 ou 1964. Compte tenu des prévisions météorologiques il est possible que certains bassins franchissent le seuil de crise ou d’alerte renforcée dans un court délai, nécessitant la prise de nouvelles mesures.


Depuis le 17 juillet 2015, des mesures avaient déjà été prises :

Pour les particuliers, il est interdit, par exemple, d’arroser les potagers et les massifs de fleurs entre 10 h et 19h, de laver leur véhicule à domicile, de remplir leur piscine sauf première mise en eau.

Pour les collectivités, il est interdit d’arroser espaces verts et pelouses à l’exception des surfaces à vocation sportive et des surfaces enherbées du tram (autorisation de 19 h à 10h), le lavage des voies et trottoirs, sauf nécessité de salubrité publique. Dès le franchissement du seuil d’alerte renforcée atteint, l’arrosage est interdit.

L’irrigation agricole est soumise à un ensemble de restrictions et d’interdictions de même que les activités industrielles et les golfs
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture économie météo sécheresse