• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Mariage pour tous : François Sauvadet et Laurent Grandguillaume unissent leurs points de vue

"Il ne sera pas possible de revenir en arrière après l'adoption du mariage pour tous", dit Francois Sauvadet. "Pour une fois, nous sommes d'accord", lui répond Laurent Grandguillaume.
"Il ne sera pas possible de revenir en arrière après l'adoption du mariage pour tous", dit Francois Sauvadet. "Pour une fois, nous sommes d'accord", lui répond Laurent Grandguillaume.

Mariage pour tous : "Arrêtons de mentir aux Français, il ne sera pas possible de revenir en arrière", dit le président du conseil général de Côte-d'Or. "Pour une fois, nous sommes d'accord", lui répond le député PS de la 1re circonscription de Côte-d'Or.

Par B.L.




Cet échange de points de vue a eu lieu sur le réseau social Twitter jeudi 18 avril 2013.

François Sauvadet déplore que que les débats autour du projet de loi ouvrant le mariage et l’adoption aux couples de même sexe soient "entourés d’une tension chaque jour plus vive. Ces tensions sont alimentées par le gouvernement, qui précipite le calendrier législatif sur un sujet qui mériterait de la réflexion et de l’apaisement". Le vice-président du groupe UDI à l’Assemblée nationale "appelle donc le gouvernement à suspendre les débats parlementaires et engager un référendum sur le thème du mariage pour tous. C’est la seule solution pour sortir par le haut de ce débat qui fracture notre société", dit-il.

Toutefois, poursuit François Sauvadet, " il n’est pas responsable de la part de certains membres de l’opposition de prétendre qu’il serait possible de revenir sur l’ouverture du mariage aux couples de même sexe. Les unions célébrées, si elles le sont, ne pourront pas être défaites.
Si la PMA ou la GPA venaient à être adoptées dans des textes ultérieurs, alors, oui, je pense qu’il faudra supprimer aussitôt ces dispositifs. Mais il est parfaitement illusoire d’affirmer que l’on abolira le mariage pour tous. Le dire, c’est mentir", conclut l'ancien ministre de la Fonction publique de Nicolas Sarkozy.

Les rassemblements de protestation se poursuivent

Le projet de loi sur le mariage gay est entré dans la dernière ligne droite. Il est actuellement examiné en seconde lecture à l'Assemblée nationale. Mais, les opposants au projet ne désarment pas. Le mouvement la "Manif pour tous" a annoncé son intention d'organiser des rassemblements de protestation chaque soir, devant l'Assemblée nationale, à partir de 19 heures. Ils prévoient une "grande" manifestation, dimanche 21 avril, et peut-être une autre, mardi 23, jour du vote solennel.

A lire aussi

Sur le même sujet

General Electric : l’intersyndicale dépose une plainte sur l’état psychologique des salariés de Belfort

Les + Lus