• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Quetigny : du théâtre et des tables rondes pour donner la parole aux chômeurs

A Quetigny (Côte-d’Or), les associations SNC (Solidarités Nouvelles face au Chômage) et BCN (Bourgogne Collaborative Network) se sont associées aux comédiens du spectacle Un emploi nommé désir pour donner la parole aux chômeurs et combattre les stéréotypes.

Par Antoine Marquet

Toujours les mêmes idées

« Faignants », « ils pourraient avoir du travail s’ils le voulaient », « ils coûtent cher à la société »


Les chômeurs entendent souvent ces phrases. Leur condition est déjà difficile à accepter pour eux, les remarques répétées le sont encore plus.

À Quetigny, deux associations ont décidé de rassembler les chômeurs à la salle Mendès France. L’expression était le mot-clé de cette réunion qui a eu lieu vendredi 15 juin 2018.

SNC et BCN ont organisé des ateliers sous forme de tables rondes. Au programme : simulations d’entretiens d’embauche, mise en avant des compétences personnelles de chacun, etc. Tous ont pu échanger sur leur situation et recevoir les conseils de collègues. L’une des personnes a expliqué par exemple avoir essuyé un refus en logistique parce qu’elle venait de la restauration. Sa motivation était pourtant au rendez-vous. Mais jusqu’à quand ?

Une représentation théâtrale intitulée Un emploi nommé désir a clôturé la journée. 

Echanges, discussions, expériences communes, les demandeurs d'emploi sont invités à s'exprimer autour de leurs situations dans des tables rondes.
Echanges, discussions, expériences communes, les demandeurs d'emploi sont invités à s'exprimer autour de leurs situations dans des tables rondes.


De nombreux partenaires ont répondu présent à l’appel pour des rencontres avec les demandeurs d’emploi : AFPA, Pôle Emploi, Cam Emploi, La mission locale, l’APEC, ADECCO, Créativ’21, EGGEE, etc.


Ils racontent leurs galères

Avoir un travail est aussi un accomplissement social, c’est ce que rappelle Un emploi nommé désir, qui tourne dans toute la France. La pièce de Christian Poissoneau a été créée sur mesure. Des témoignages de chômeurs ont inspiré le spectacle.

Les refus et les déceptions s’enchaînent pour tous, pourtant à la recherche active d’emplois pour se sortir au plus vite de leur situation précaire.

Le regard porté sur les chômeurs est lourd. Les comédiens veulent changer ce dernier et lutter contre les idées reçues. La pièce est interactive : le public est appelé à participer et donne ses propres clichés.


Du théâtre et des tables rondes pour donner la parole aux chômeurs à Quetigny


Ne plus dévisager les chômeurs mais les envisager

Voilà l’état d’esprit des associations SNC (Solidarités Nouvelles face au Chômage) et BCN (Bourgogne Collaborative Network).


A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu théâtre

Château du Clos de Vougeot : l'hologramme d'un moine cellerier

Les + Lus