Vacances près de chez vous : balade au vert et découverte des vieilles pierres à Semur-en-Auxois

Publié le Mis à jour le
Écrit par Antoine et Nathalie

Pendant les vacances d’été, France 3 Bourgogne vous propose de découvrir certains sites incontournables de la région. Aujourd’hui, Antoine et Nathalie vous envoient leur carte postale de Semur-en-Auxois.
 

Bonjour à tous ! Quelques nouvelles venues du pays de l’Auxois… de Semur-en-Auxois plus précisément !
 
Nous retrouvons Céline pour une visite patrimoine de la ville, « la cité médiévale » comme les Semurois aiment le rappeler.
Céline nous avertit que la ville a conservé ses espaces fortifiés, des traces de son histoire. Les rues sont notamment toujours liées à l’emplacement des portes de la ville. « On voyage dans le temps à travers toutes ces fortifications » selon Céline. L’entrée dans le cœur de ville se fait par la Barbacane, l’avant porte de défense. Nous tombons ensuite sur la porte Sauvigny. Elle a gardé les armoiries de la ville. Semur avait d’ailleurs une place importante auprès du duché de Bourgogne.

Semur abrite quelques "coquineries"


« Je vais vous montrer les coquineries de Semur » nous prévient Céline. Impatients de découvrir quelles sont ces « coquineries », nous la suivons jusqu’à l’entrée du bourg Notre-Dame. Comme à Dijon, une petite sculpture est suspendue contre un mur. Mais c’est une sculpture particulière au corps féminin et aux attributs masculins. Contrairement à la Chouette, nous avons hésité à y poser notre main pour y faire un vœu… A l’entrée de ce bourg, nous pouvons aussi lire la devise de la ville : « Les Semuroix se plaisent fort en l’acointance des étrangers ». Céline nous explique que la phrase date du début du 16eme siècle et accompagnait un texte de présentation de la ville… Le premier guide touristique ?
 

Une ville à deux visages

Céline nous promène dans toute la ville de Semur, en passant par la rue Buffon, où les inspirations architecturales de plusieurs époques se mélangent : le médieval, le 17e, le 18e. Nous découvrons l’église Notre-Dame, au centre de la ville. Elle est très haute, très grande. De loin d’ailleurs, sur les routes, vous pouvez l’apercevoir.
 

Semur, c’est un petit peu une ville à deux visages. D’un côté les voitures, de l’autre, les oiseaux… Alors que nous marchons en plein centre-ville, Céline nous demande de la suivre dans un tout petit chemin… Nous descendons les marches et soudainement, le bruit des voitures disparaît pour laisser place aux chants des oiseaux. La nature reprend ses droits par ici avec l’installation de jardins, le raisin qui pousse le long du chemin et le petit ruisseau qui nous attend à la fin. C’est un autre Semur que nous découvrons, entre le vert et les pierres.  

En bons touristes, nous nous rendons près du Pont Pinard pour y faire un selfie. Céline nous emmène ensuite profiter de tous les points de vue de la ville. Rendez-vous notamment à côté de la tour Géhenne, pour découvrir l’aménagement réalisé au 18ème pour désenclaver la ville. La promenade le long du rempart nous offre quant à elle, tout un panorama sur la cité médiévale. Pour terminer cette balade, nous toquons à la porte d’un hôtel particulier, l'hôtel de Chassey, qui pour les vacances, autorise les visites. Dans le jardin, aux côtés d’arbres qui ont plus de 200 ans, nous surplombons Semur-en-Auxois.
 

Nous reprenons la route vers une nouvelle destination. Tu nous as beaucoup plu Semur, nous reviendrons.

Retour en vidéo de cette belle balade
Vacances près de chez vous : balade au vert et découverte des vieilles pierres à Semur-en-Auxois

Bonnes vacances et à bientôt !

Antoine et Nathalie

 
 
Suivez les flèches…
Si vous ne savez pas où vous promener à Semur-en-Auxois, suivez les flèches au sol. Vous mettrez environ une heure pour faire le parcours découverte « Les trois enceintes ». Découvrez par exemple :
 
  • La place Gaveau : empruntez la rue de la Liberté, admirez les façades du 18ème et du 19ème dans le bourg Notre-Dame.
     
  • La Porte Sauvigny : construite en 1444, elle présente encore aujourd’hui les traces de son histoire, avec notamment les rainures dans lesquelles s’encastraient les bras du pontlevis. Direction ensuite la rue Buffon ou encore la rue du Vieux marché. Sur le chemin, arrêtez-vous au théâtre. Détruit par un incendie en août 1901, la ville a décidé de le reconstruire dans son « style Empire ».
     
  • Le point de vue à côté du théâtre : le dégagement offre une vue sur la vallée dans laquelle serpente l’Armançon. Sur la rive gauche, six collines, les « chaumes » ponctuent le paysage. C’est le quartier du Château que vous visitez ensuite avec ses hôtels particuliers, ses façades et toitures à la Mansart.
     
  • La rue du Rempart où vous trouverez la tour de la Géhenne et la tour de l’Orle d’Or. Cette dernière se visite durant la saison estivale.