Tour de France : Nuits-Saint-Georges prépare l'arrivée de la 7e étape

Alain Cartron, maire de Nuits-Saint-Georges le 18 octobre 2016, lors de la présentation du tracé du Tour 2017. / © NCY/Maxppp
Alain Cartron, maire de Nuits-Saint-Georges le 18 octobre 2016, lors de la présentation du tracé du Tour 2017. / © NCY/Maxppp

Le vendredi 7 juillet, le bourg de Nuits-Saint-Georges (Côte-d'Or) verra l'arrivée de la 7e étape du Tour de France 2017, partie de Troyes le matin. Dans la ville, élus, commerçants et habitants se préparent à acueillir l'événement, avec l'espoir de retombées touristiques importantes.

Par Valentin Pasquier

Après un départ à Troyes, un passage dans les forêts du Châtillonais et sur la côte d'Urcy, la 7e étape du Tour de France se ponctuera dans le bourg de Nuits-Saint-Georges, commune du Beaunois célèbre pour ses vignes. À une semaine du passage - qui aura lieu vers 17 heures le 7 juillet - la ville de 5 600 habitants s'est mis aux couleurs du Tour : que ce soit chez le boulanger, le banquier ou l'opticien, toutes les vitrines arborent un vélo décoré.

Dans une brasserie du bourg, on travaille les menus pour subvenir à l'afflux de visiteurs, bien plus nombreux qu'à l'accoutumée. On attend près de 35 000 personnes, soit près de six fois plus d'habitants que la ville. Tous sont positifs pour leurs commerces et l'image de la commune : mais l'anticipation est la clé pour profiter des retombées financières de cet événement international.

Tour de France : Nuits-Saint-Georges prépare l'arrivée de la 7e étape
Intervenant : Alain Cartron, maire divers droite de Nuits-Saint-Georges - France 3 Bourgogne - Reportage : Maxime Bayce et Christophe Gaillard.


La mairie cherche à accueillir une arrivée d'étape depuis quelques années déjà : ville hôte de la 3e étape de Paris-Nice en 2011, Nuits-Saint-Georges s'est vue accorder la confiance de Christian Prudhomme et de la direction du Tour pour figurer sur le tracé de la Grande boucle 2017.

80 000 euros de coût, peut-être 10 fois plus en retombées


Alain Cartron, maire de la commune, parle d'un coût à hauteur de 80 000 euros pour la Ville, si l'on soustrait les aides financières ou en prestations des collectivités locales. D'après l'expérience des autres villes hôtes, les retombées peuvent se chiffrer de 10 à 20 fois la mise de la ville. Soit 1,5 million pour Nuit-Saint-Georges en un jour. Alain Cartron ironise : "ça vaudrait le coup de s'être fatigué!"

Selon le premier édile, "tous les habitants sont d'accord pour faire connaître notre ville, nos atouts (...) et surtout donner aux gens de revenir. (...) Tout le monde ici va y trouver un intérêt immédiat. Et puis les caveaux de dégustation seront ouverts!" Les hôtels nuitons affichent tous complets, et il espère que les terrasses le seront de même autour du 7 juillet.

Sur le même sujet

Les + Lus