A Trouhaut, en Côte-d'Or, l'agriculture pointée du doigt suite à une forte pollution de l'eau

Publié le Mis à jour le
Écrit par C.C

A Trouhaut, en Côte-d'Or, l'eau potable a été déclarée "impropre à la consommation" par le CAPREN (Comité des Associations et des Personnes pour la Protection Régionale de l’Environnement) suite à une forte pollution de l'eau distribuée dans la commune. 

En janvier 2017, l'UFC Que Choisir publiait une carte interactive de la qualité de l'eau potable en France. Si 98% des habitants de Côte-d'Or peuvent boire de l'eau en toute sécurité, certains subissent des pollutions aux nitrates ou aux pesticides.





Un an plus tard, le CAPREN (Comité des Associations et des Personnes pour la Protection Régionale de l’Environnement) a déclaré "impropre à la consommation" l'eau potable de la petite commune de Trouhaut, en Côte-d'Or. 



Une molécule utilisée par l'agriculture



L'eau est en effet polluée par du chlortoluron, une molécule utilisée par l’agriculture pour le désherbage des céréales d’hiver. "Compte tenu des niveaux de pollution relevés (48 fois supérieure à la norme eau potable), l’eau distribuée aux habitants du village a été déclarée impropre à la consommation", déclare le comité dans un communiqué.



Ils épinglent l’agriculture productiviste "fortement suspectée d’être responsable de cette pollution." "Au-delà des discours de façade, force est de constater que les produits chimiques sont encore trop massivement utilisés par l’agriculture provoquant pollution de l’air, des sols et de l’eau.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité