Vitesse à 80 km/h : Philippe affirme sa “totale” détermination dans une lettre à François Sauvadet

Le Premier ministre assure que la mesure entrera bien en vigueur le 1er juillet prochain. / © MaxPPP
Le Premier ministre assure que la mesure entrera bien en vigueur le 1er juillet prochain. / © MaxPPP

Dans une lettre au président du conseil départemental de Côte-d'Or, le Premier ministre Édouard Philippe a redit sa "totale détermination" à abaisser la vitesse maximale à 80km/h sur les routes secondaires.

Par M. F. avec AFP

Édouard Philippe a affirmé sa "totale" détermination à ramener à 80 km/h la vitesse maximale sur les routes secondaires pour lutter contre la violence routière à laquelle les ruraux sont les plus exposés, à la veille d'un déplacement sur ce thème vendredi dans la Sarthe.

"Les habitants des territoires ruraux sont précisément ceux qui paient le tribut le plus lourd à la violence routière, puisqu'ils empruntent ces réseaux où meurent près de 2 000 personnes par an", écrit-il dans une lettre au président du Conseil départemental de Côte-d'Or, François Sauvadet (UDI).

Avec 27 autres présidents d'exécutifs départementaux de la droite et du centre, ce dernier avait plaidé pour une "application différenciée de la limitation de vitesse à 80 km/h".


"35% des routes, mais 64% de la mortalité"

"Indéniablement, et on ne peut l'accepter, on meurt plus à la campagne qu'en ville", souligne le Premier ministre. "D'abord parce que les habitants passent quotidiennement plus de temps sur les routes, mais aussi parce que ces routes sont les plus dangereuses", fait-il valoir.

Le réseau départemental, rappelle-t-il, "représente 35% des routes, mais 64% de la mortalité routière".

La réduction de 90 à 80 km/h sur les routes à double-sens sans séparateur central "s'appliquera bien le 1er juillet 2018", souligne le Premier ministre, selon qui "la détermination du gouvernement est totale". Il rappelle enfin qu'une "clause de rendez-vous est instaurée au 1er juillet 2020" pour étudier précisément l'impact de cette mesure sur le nombre d'accidents.

Édouard Philippe se rendra ce vendredi matin dans un centre médical prenant en charge des accidentés de la route à Saint-Saturnin, près du Mans.

A lire aussi

Sur le même sujet

TEMIS

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés