• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Côte-d'Or : les deux chiens bloqués depuis une semaine sont sauvés

Des spéléologues ont travaillé sans relâche pour permettre aux chiens de sortir de la cavité où ils étaient bloqués.
Des spéléologues ont travaillé sans relâche pour permettre aux chiens de sortir de la cavité où ils étaient bloqués.

Deux chiens de chasse étaient coincés depuis samedi 29 décembre 2018 dans une galerie en pleine forêt à Grésigny-Sainte-Reine en Côte-d'Or. Ils ont été libérés dans la nuit dans la nuit de samedi à dimanche.

Par M. F.

Elyo, un beegle de 10 ans, revient de loin. Son maître, un éleveur de chevaux, a préféré nous emmener dans l'écurie, un lieu fermé, pour nous montrer son chien rescapé.

Au cours d'une partie de chasse le 29 décembre dernier, avec Elya une chienne de la même portée, il suit un renard. Coincés dans une galerie de 15 mètres de profondeur, les deux chiens sont localisés grâce à leurs colliers équipés d'un GPS.
 
Côte-d'Or : les deux chiens bloqués depuis une semaine sont sauvés
Deux chiens de chasse étaient coincés depuis samedi 29 décembre 2018 dans une galerie en pleine forêt à Grésigny-Sainte-Reine en Côte-d'Or. Ils ont été libérés dans la nuit dans la nuit de samedi à dimanche. - France 3 Bourgogne - Caroline Jouret, Dalila Iberrakene, Rodolphe Augier, Romain Liboz, Rachel Nectoux

Les pompiers, puis une trentaine de spéléologues se relaient alors nuit et jour pour les sortir de là. Opération couronnée de succès dimanche 6 janvier 2019 au bout d'une semaine d'efforts.

"À minuit moins le quart, on a sorti le premier qui semblait pour les spéléologues plus en forme que la femelle. Je savais que la chienne était quand même plus faible de nature, explique Thierry Collaud, le propriétaire des chiens. Quand j'ai vu que ça commençait à durer, on a quand même voulu lui donner à boire avant de la sortir." Mais impossible pour les spéléologues d'accéder jusqu'à la chienne, le conduit étant encore trop exigu. 
 

Deux tentatives

Toute menue, Lauriane, la compagne de Thierry, a pu se faufiler jusqu'au fond de la cavité. Une première fois, sans succès. Le travail d'élargissement du conduit reprend et à 5 heures et demie du matin, la deuxième tentative est la bonne.

"C'était vraiment très étroit. Il a fallu se mettre dans des positions très délicates, raconte-t-elle. J'ai réussi à mettre un mousqueton autour de son collier. Il y avait un spéléo qui était derrière moi pour qu'on puisse essayer de la tirer à deux. Une fois qu'on a tiré un grand coup et qu'elle était débloquée, elle est venue tout de suite vers nous et elle était plutôt contente de sortir."

Déshydratée, la chienne reste sous surveillance vétérinaire. Tout le temps du sauvetage, les chiens ont reçu un peu d'eau et quelques croquettes, via un tuyau, ce qui leur a permis de tenir jusqu'à leur libération. Les sauveteurs bénévoles se retrouveront d'ici quelques semaines autour de Lauriane et Thierry qui tiennent à les remercier.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Gilets jaunes : la gendarmerie de Dijon prise pour cible

Les + Lus