• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Des spéléologues au secours de chiens de chasse bloqués dans une cavité en Côte-d'Or

Les spéléologues agrandissent le passage permettant d'accéder aux chiens. / © Romain Liboz / France 3 Bourgogne
Les spéléologues agrandissent le passage permettant d'accéder aux chiens. / © Romain Liboz / France 3 Bourgogne

Deux chiens de chasse sont coincés depuis samedi 29 décembre 2018 dans un terrier en pleine forêt à Grésigny-Sainte-Reine en Côte-d'Or. Après le renoncement des pompiers, une équipe de spéléologues est arrivée ce jeudi matin pour tenter de les délivrer.

Par M. F.

Deux chiens de chasse sont coincés dans une cavité à Grésigny-Sainte-Reine (Côte-d'Or) depuis cinq jours. Pour leur porter secours, des spéléologues tentent de se frayer un chemin jusqu'aux eux.

Samedi 29 décembre 2018, Elia et Elio s'étaient élancés à la poursuite d'un renard et ne sont pas revenus. Ils ont été localisés grâce à leur collier GPS.

Arrivés en renfort après trois jours d'intervention des sapeurs-pompiers, des spécialistes de Spéléo Secours 21 cassent la roche. Les boyaux sont étroits, il faut élargir la faille pour faciliter la progression.
 
Des spéléologues au secours de chiens de chasse bloqués dans une cavité en Côte-d'Or
Deux chiens de chasse sont coincés depuis samedi 29 décembre 2018 dans un terrier en pleine forêt à Grésigny-Sainte-Reine en Côte-d'Or. Après le renoncement des pompiers, une équipe de spéléologues est arrivée ce jeudi matin pour tenter de les délivrer. - France 3 Bourgogne - Rodolphe Augier, Romain Liboz, Pascal Rondi

"Les chiens sont vivants, on les entend, explique Jean-Marc Chaput, conseiller technique départemental. Donc on travaillera la nuit s'il le faut et demain matin aussi. Les équipes en prévision sont prêtes pour nous relayer dans la nuit si besoin". Il ajoute : "Les animaux domestiques ont les mêmes droits au niveau des secours que les personnes".

Ce jeudi soir, les recherches continuent mais l'inquiétude grandit. Ce qui est le plus à craindre, c'est la déshydratation des chiens après un aussi long séjour sous terre.
 

Sur le même sujet

Gilets jaunes : la gendarmerie de Dijon prise pour cible

Les + Lus