Bourgogne : le niveau orange du plan grand froid est déclenché

Un sans-abri dans le centre-ville de Dijon, samedi 24 février 2018. / © Rodolphe Augier / France 3 Bourgogne
Un sans-abri dans le centre-ville de Dijon, samedi 24 février 2018. / © Rodolphe Augier / France 3 Bourgogne

Les préfectures de Côte-d'Or, Nièvre, Saône-et-Loire et Yonne ont déclenché le niveau orange du plan "grand froid". Cela renforce les capacités de veille, d’accueil et d’hébergement des sans-abris dans ces départements.

Par Maryline Barate


Le froid, déjà très palpable aujourd'hui, devrait s'intensifier avec un mercure descendant jusqu'à - 10°C sur l'est de la France et même - 18°C en températures ressenties en plaine. En conséquence, plusieurs préfectures ont déclenché le niveau orange du plan "grand froid". C'est le cas de la Côte-d'Or, de la Nièvre. Le département de l'Yonne a également pris cette décision.


Que change le niveau "orange" ?

Cela implique une vigilance accrue pour les sans-abris.
A Dijon, des maraudes supplémentaires ont lieu en journée pour recenser les personnes concernées et instaurer le dialogue avec elles. Ces maraudes sont assurées par la SDAT, une association qui aide les personnes exclues. La nuit, la distribution de repas chauds et les maraudes du Samu Social sont d'une importance capitale en raison des températures glaciales des ces jours-ci. Cette mission est assurée par la Croix-Rouge.


Les capacités d'accueil sont également augmentées. C'est le cas en période hivernale avec 560 places d'hébergement d'urgence. A l'heure actuelle, 40 places supplémentaires ont été ouvertes à la halte de nuit de la SDAT, au foyer Blanqui et dans une résidence Coallia du Creusot. 


Il est demandé à tous les citoyens de signaler, par un appel au 115, toute personne visiblement en difficulté sur la voie publique. «  Nous avons anticipé cette vague de froid. Depuis le 5 février, nous sommes dans le zéro refus. Pour chaque sans-abri en danger, il y a une place d’hébergement d’urgence  », explique Nicolas Nibourel, directeur départemental de la Cohésion sociale de Côte-d’Or.

Des conseils pour tous également !


Pour le reste de la population, des conseils de prévention sont diffusées auprès de la population pour limiter les risques pour la santé. Des gestes simples doivent être adoptés :
  • limiter les efforts physiques ;
  • limiter la consommation d’alcool ;se couvrir convenablement ;
  • signaler toute personne sans abri ou en difficultés ;
  • se tenir informé des conditions météorologiques en cas de déplacements

Le risque d’intoxication par le monoxyde de carbone, gaz incolore et inodore, est accru en période de froid.

Le reportage de Maryline Barate et Christophe Gaillard lundi 26 février à Dijon
Intervenants :
  • Bruno, sans-abri
  • Jean-Luc Joly, secrétaire général de l 'association SDAT
  • Romain, sans-abri
  • Christophe, sans-abri
  • Toufik, sans-abri



A lire aussi

Sur le même sujet

Dijon : derniers préparatifs au lycée Montchapet pour les épreuves du bac

Les + Lus