• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Côte-d'Or : pourquoi le sénateur François Patriat a manifesté avec les foulards rouges ?

François Patriat, élu de Côte-d'Or et chef de file des sénateurs LREM / © MAXPPP
François Patriat, élu de Côte-d'Or et chef de file des sénateurs LREM / © MAXPPP

François Patriat, élu de Côte-d'Or et chef de file des sénateurs LREM, était à Paris dimanche 27 janvier 2019. Il a manifesté avec les "foulards rouges", mais pas contre les "gilets jaunes", dit-il.

 

Par B.L.

Une marche des "foulards rouges" était organisée à Paris pour "défendre la démocratie et les institutions" face aux violences qui ont marqué de nombreuses manifestations de "gilets jaunes".

Les "foulards rouges" disent avoir entendu la colère des "gilets jaunes" et leur aspiration à davantage de justice sociale. Ces revendications étaient légitimes, mais maintenant il est temps de mettre fin aux violences, de se mettre autour d’une table et de dialoguer, estiment les "foulards rouges".  
 

C’est aussi l’avis du sénateur bourguignon François Patriat, qui a participé à la marche parisienne en compagnie d'une cinquantaine de marcheurs de la région.
Il y est allé "à titre personnel et non en tant que président du groupe LREM (La République En Marche au Sénat)", dit-il. Je ne suis pas contre les "gilets jaunes", mais le gouvernement les a entendus et a pris des mesures importantes. Maintenant, il faut discuter."

 
Côte-d'Or : pourquoi le sénateur François Patriat a manifesté avec les foulards rouges ?
François Patriat, élu de Côte-d'Or et chef de file des sénateurs LREM, a manifesté à Paris avec les "foulards rouges", mais pas contre les "gilets jaunes", dit-il. - France Télévisions
Au final, un peu plus de 10 000 "foulards rouges" ont défilé, sous la pluie, de la place de la Nation à la Bastille, selon les chiffres donnés par la préfecture de police de Paris.


De leur côté, les "gilets jaunes" ont organisé des chaînes humaines un peu partout en France. C'était le cas notamment en Saône-et-Loire dimanche 27 janvier. 



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Vacances studieuses sur les traces du patrimoine bisontin

Les + Lus