Covid-19 : Cas contacts, variants, on vous explique en 4 questions ce qui va changer dans les écoles, collèges, lycées

Pour freiner au mieux l’épidémie de covid, le ministère de l’éducation a mis à jour ses critères d'identification des cas contacts et son protocole sanitaire. L’arrivée de nouveaux variants justifie ce changement. Explications.

<p>Le protocole sanitaire évolue dans les écoles avec l'arrivée des nouveaux variants.</p>
Le protocole sanitaire évolue dans les écoles avec l'arrivée des nouveaux variants. © ANGELIQUE SUREL / MAXPPP

Un élève de maternelle est positif au covid-19 ?

Les autres élèves de sa classe seront considérés comme cas contacts. Celle-ci sera fermée.Une nouvelle mesure décidée après l'apparition de variants du Covid-19, plus contagieux.

Les élèves de la classe de maternelle concernée devront "rester chez eux pendant sept jours". Les enfants de maternelle rappelons le, ne sont pas contraints au port du masque avant l’âge de 6 ans.

Les personnels travaillant dans l’école maternelle ne seront pas considérés comme cas contacts à risques dès lors que ces derniers portent un masque grand public de catégorie 1 ou un masque chirurgical.

Si trois élèves d’une même classe (de fratries différentes) sont positifs au Covid-19, alors les personnels de la classe seront considérés comme contacts à risque.
 

Un enseignant ou personnel de maternelle est positif au covid-19 ?

Si cet enseignant porte un masque grand public de catégorie 1, tels que ceux fournis par le ministère de l'Éducation nationale, les élèves de sa classe ne seront pas considérés comme contacts à risque.


Ecoles primaires et collèges, qu'est ce qui change ?

Dans ces établissements, le port du masque est obligatoire pour les élèves, les enseignants, les personnels. Si un cas est confirmé parmi les élèves ou les professeurs, cela n'entraîne pas automatiquement de contacts à risque dans la classe. Il faut que trois élèves d’une même classe (de fratries différentes) soient positifs au Covid-19, pour que les élèves et les personnels de la classe soient considérés comme contacts à risque.

Si un cas de covid est émanant d’une souche de variants (anglais, sud africain… brésilien…) est détecté dans une classe, elle sera fermée. Jusqu'à présent, il fallait trois personnes contaminées pour décider une fermeture de classe.

Face à une suspicion de variant, et dans l’attente de la confirmation par le séquençage, la mesure de fermeture de la classe (voire du niveau ou de l’établissement) doit être appréciée au cas par cas, notamment en fonction du nombre de cas de Covid19 confirmés, du nombre de classes et niveaux concernés, indique le nouveau protocole sanitaire. Plus d’informations sur le site de l'Education Nationale et la foire aux questions.


À la cantine scolaire, on dessert les rangs ?

Oui. Le protocole à la cantine est renforcé. Une distanciation de 2 mètres entre groupes d'élèves est désormais requise, contre un mètre auparavant.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 éducation