Covid-19 : l'épidémie vient de franchir le seuil des 4.000 morts en Bourgogne-Franche-Comté

L'Agence Régionale de Santé a fait le point ce 31 décembre sur l'évolution de l'épidémie de coronavirus. La barre des 4.000 décès est franchie, la situation reste très défavorable dans la région, l'une des plus touchées en cette fin d'année 2020 en France. 

L'épidémie de covid-19 a fortement touché la Bourgogne-Franche-Comté en 2020.
L'épidémie de covid-19 a fortement touché la Bourgogne-Franche-Comté en 2020. © Lionel VADAM - maxPPP

Comme chaque fin de semaine depuis le printemps, l'Agence Régionale de Santé égrène le décompte des malades, décès, lits occupés en réanimation par le Covid-19.

La Bourgogne-Franche-Comté vient de franchir cette semaine le seuil des 4 000 décès du COVID-19. On recense 2 620 décès à l’hôpital et 1 499 décès en établissements médico-sociaux depuis le 1er mars 2020.

En cette fin d'année, la situation sanitaire reste très fragile avec une pression soutenue qui s’exerce le système hospitalier, estime l'ARS.

Les grands chiffres à retenir 

© ARS

 

Un appel à la responsabilité de chacun en cette fin d'année

A la veille de la Saint-Sylvestre, Pierre Pribile, directeur de l’agence régionale de santé, invitait la population à ne pas se rassembler en nombre la nuit de la Saint-Sylvestre. « Ce n’est pas le moment de prendre un risque majeur et collectif, ne pas se rassembler dans un appartement et y dormir. La situation est précaire, le moindre relâchement est susceptible de produire un emballement de l’épidémie difficile à encaisser pour notre système de santé » estime t-il. 

Le respect des mesures de couvre-feu et des gestes barrières (port du masque, lavage des mains, distanciation physique, règle des 6 à table…) est plus que jamais de mise pour éviter un nouveau rebond épidémique et sauver des vies, rappelle l'Agence Régionale de Santé alors que toute la Bourgogne-Franche-Comté (avec pour l'instant une incertitude sur la Côte-d'Or) s'apprête à voir avancer le couvre-feu à 18 heures dès le 2 janvier. Le gouvernement et les préfectures devraient communiquer et préciser les choses dans les prochaines heures. 20 départements au moins seraient concernés, les départements les plus touchés. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société