COVID-19 : Sécher pour mieux protéger : les absences scolaires seront "tolérées" avant Noël

Une note du Conseil scientifique publiée lundi 14 décembre préconise aux Français de s'auto-confiner avant les rassemblements familiaux de Noël. Pour permettre aux élèves de s'isoler eux-aussi, les absences scolaires des 17 et 18 décembre ne seront pas pénalisées. 

Des élèves avec leur masque dans un couloir du collège Victor-Hugo de Colmar, le 19 novembre 2020.
Des élèves avec leur masque dans un couloir du collège Victor-Hugo de Colmar, le 19 novembre 2020. © PHOTOPQR/L'ALSACE/MAXPPP

Comment éviter un nouveau pic de contaminations au Covid-19 à la sortie des fêtes de Noël ? L'exemple américain a bien illustré qu'un seul jour de relâchement pouvait faire s'emballer la courbe : une semaine après Thanskgiving, les Etats-Unis ont enregistré plus de 211.000 nouveaux cas sur la seule journée du 3 décembre, selon un décompte de Reuters. Pour ne pas reproduire ce scénario catastrophe, le Conseil scientifique a remis aux autorités samedi 12 et a publié lundi 14 décembre une note "d'éclairage". Destinée à "aider de manière pragmatique" les concitoyens déboussolés par des consignes et recommandations sanitaires parfois floues pour cette "fin d'année pas comme les autres", elle souligne "l'urgence que chacun soit informé et aidé au mieux dans sa conduite à tenir individuellement ou en famille". 

Confinement volontaire

Parmi ces lignes de conduite, le Conseil scientifique recommande la réalisation de test de dépistage seulement en cas de symptômes ou de prise de risque ainsi que le respect des gestes barrières, du nombre de convives et des distances de sécurité tout au long de la réunion familiale. Il conseille surtout "l'auto-confinement" à titre préventif, une semaine avant le 24 ou le 31 décembre. Solution pour les adultes : il les invite simplement à poser des congés ou télétravailler. Mais le Conseil scientifique s'est aussi penché sur le cas des élèves qui, eux, ne seront en vacances que le 18 décembre - amputant donc de deux jours un possible auto-confinement avant Noël. 

Le Conseil scientifique demande ainsi au gouvernement de ne pas pénaliser les d'élèves dont les familles souhaiteraient réaliser un confinement d'une semaine avant Noël. Conseil entendu par le ministère de l'Education nationale : une "tolérance" sera bien appliquée jeudi 17 et vendredi 18 décembre pour les absences des élèves, a affirmé le cabinet de Jean-Michel Blanquer dans la soirée du lundi 14 décembre. Les parents devront toutefois prévenir les établissements scolaires en amont. "Il faut s'auto-confiner chaque fois que cela est possible, surtout si l'on doit recevoir des personnes vulnérables à Noël", insiste de son côté le Premier ministre Jean Castex au micro de Europe 1. 

Un mépris "des enseignants comme des élèves"

Noël avant l'heure pour les élèves ? La nouvelle n'est pourtant pas au goût de tout le monde. Si elle ne trouve pas "idiote" l'idée d'avancer les vacances scolaires pour éviter que les élèves n'aient de contacts entre eux pendant une semaine, Karine Laurent s'agace de la manière dont l'annonce a été faite. Les enseignants en ont été informés seulement par la presse, "et certains professeurs ne sont peut-être même pas encore au courant", soutient la co-secrétaire départementale du syndicat d'enseignants Snuipp FSU. Beaucoup trop tard, selon elle, à un jour seulement de possibles futures absences. 

"Nous avons prévu des choses jusqu'à vendredi, notamment remettre des bilans et des cahiers aux parents", continue Karine Laurent. "Il aurait fallu le dire beaucoup plus tôt, nous aurions pu prévoir notre enseignement en fonction. Là, nous ne sommes pas prêts". Et dans l'optique où certains élèves manqueraient à l'appel jeudi 17 et vendredi 18, les enseignants ne pourront pas poursuivre normalement les apprentissages. "Ces décisions-là sont prises en toute méconnaissance et en tout mépris du travail des enseignants, ainsi que celui des élèves", regrette l'institutrice. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société coronavirus - confinement : conseils pratiques noël événements sorties et loisirs