Covid-19 en Suisse : le pays réfléchit à fermer ses écoles au vu de l'épidémie

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sophie Courageot avec AFP
La dégradation de la situation sanitaire en Suisse a forcé les autorités à repousser les mesures d'assouplissement, initialement prévues pour le 22 mars.
La dégradation de la situation sanitaire en Suisse a forcé les autorités à repousser les mesures d'assouplissement, initialement prévues pour le 22 mars. © Vincent Isore - maxPPP

Nos voisins suisses sont en train de resserrer les contraintes sanitaires. L'épidémie fait une centaine de morts par jour dans le pays de 8,57 millions d'habitants. 7000 suisses sont morts du Covid-19 depuis le début de l'épidémie.

Invité dimanche 3 janvier de la chaîne alémanique SRF, Lukas Engelberger, président de la Conférence des directeurs cantonaux de la santé ne s'est pas dit pas très optimiste pour l’avenir. Si les chiffres de contamination au coronavirus continuent de monter, il faudra parler d’une fermeture des écoles, selon lui. La Suisse a connu une première vague relativement modérée, mais depuis l'automne le pays connaît une très forte deuxième vague.

4.000 infections nouvelles par jour et une centaine de morts quotidiens du Covid en Suisse

Depuis des semaines, le pays alpin de 8,6 millions d'habitant affiche plus de 4.000 infections nouvelles par jour et une centaine de morts quotidiens. Les vaccinations ont commencé dans plusieurs cantons du pays mais à un rythme encore lent. Qui plus est, ici comme ailleurs en Europe, le variant britannique -plus contagieux- du nouveau coronavirus a été détecté à au moins cinq reprises.

Les chiffres des nouvelles infections ont atteint plus de 5000 nouveaux cas mardi et plus de 4000 mercredi derniers. «On ne pourra pas éviter un renforcement des mesures si nous avons à nouveau ces prochaines semaines des chiffres élevés avec une tendance à la hausse», a résumé Lukas Engelberger, président de la Conférence des directeurs cantonaux de la santé. Le Conseil fédéral a durci le 18 décembre les mesures de lutte contre le coronavirus. Une nouvelle analyse de la situation est prévue mercredi 6 janvier.

Le Conseil fédéral a durci le 18 décembre les mesures pour enrayer la pandémie de Covid-19.  Seuls les cantons de Vaud, Neuchâtel et du Valais avaient fait le choix de mesures moins contraignantes. Mais des mesures drastiques sont en vigueur depuis le 3 janvier au soir dans ces trois cantons.

Une nouvelle analyse de la situation est prévue mercredi 6 janvier.

Covid : les mesures qui s'appliquent actuellement en Suisse au moins jusqu'au 22 janvier 2021 :

  • Les réunions et rassemblements privés sont limités à cinq personnes.

  • Fermeture des restaurants, y compris les jours de fête. Seuls peuvent rester ouverts les restaurants des entreprises, les cantines des écoles ainsi que les restaurants des hôtels. Les services de restauration à emporter et les services de livraison restent autorisés.

  • Fermeture des établissements sportifs. Il reste possible de pratiquer du sport à l'extérieur en groupes de cinq personnes maximum. Les matchs d'équipes professionnelles peuvent être maintenus en l'absence de spectateurs.

  • Les activités culturelles et sportives, pour les jeunes de moins de 16 ans, restent autorisées, à l'exception des compétition.
  • Fermeture des lieux culturels et de loisirs, tels que les musées, les cinémas, les salles de lecture des bibliothèques et des archives, les casinos, les jardins botaniques et les zoos.
  • Réduction de la capacité d'accueil des commerces : elle dépend de la surface de vente accessible aux clients.
  • Les magasins doivent rester fermés entre 19 h et 6 h, ainsi que les dimanches et les jours fériés. 
  •  Enfin, les autorités suisses recommandent aux habitants de rester à la maison et de réduire au minimum les contacts sociaux, les voyages non essentiels et  les excursions. 

La Confédération helvétique fait son mea culpa sur la gestion de la crise du covid

 Le nouveau président de la Confédération helvétique, Guy Parmelin, a reconnu des erreurs dans la gestion de la pandémie, dans une interview au quotidien du dimanche SonntagsBlick.
"Entre juillet et septembre, nous avons sous-estimé la situation", déclare-t-il dimanche 3 janvier. "Nous pensions pouvoir maîtriser le virus", précise Guy Parmelin, reconnaissant que les autorités "en étaient loin".  

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.