Covid-19 : le taux d'incidence remonte en Côte-d'Or et dans l'Yonne, va-t-on vers un couvre-feu à 18h ?

Le couvre-feu à 18h concerne pour l'instant six départements de Bourgogne-Franche-Comté. En Côte-d'Or, le taux d'incidence est repassé au dessus des 200 cas pour 100 000 habitants, l'un des critères défini par le gouvernement pour avancer le couvre-feu à 18h. Dans l'Yonne, il frôle cette valeur.

Depuis le 2 janvier 2021, six départements de Bourgogne-Franche-Comté sont concernés par un couvre-feu entre 18h et 6h du matin pour limiter les contacts et lutter contre l'épidémie de Covid-19. La Côte-d'Or et l'Yonne échappent pour l'instant à cette règle. Le couvre-feu s'y applique de 20h à 6h du matin, comme ailleurs en France. Mais les chiffres bougent chaque jour et la situation pourrait être amenée à changer.

Le gouvernement a fixé deux critères pour appliquer un couvre-feu anticipé à 18h. Il regarde le taux d'incidence de l'épidémie, qui comptabilise le nombre de cas positifs pour 100 000 habitants sur sept jours glissants. Celui-ci doit être supérieur à 200 pour l'ensemble de la population ou uniquement pour les personnes de 65 ans et plus, les plus fragiles face au virus. Les mesures qui s'appliquent depuis le 2 janvier ont été décidées en conseil de défense le 29 décembre.

En Côte-d'Or, le taux d'incidence pour la population générale est repassé au dessus des 200 selon les dernières données disponibles diffusées mardi soir par Santé publique France et basée sur des tests de dépistage menés entre le 27 décembre et le 2 janvier. Le taux d'incidence s'affiche ainsi à 214,5 cas pour 100 000 habitants Dans l'Yonne, on frôle tout juste la barre des 200, avec 194,8 cas pour 100 000 habitants.

Dans les quatre départements de Bourgogne, les chiffres sont désormais similaires. En Saône-et-Loire, le taux d'incidence s'affiche désormais à 198, dans la Nièvre il est de 199. Des valeurs inférieures à celles rencontrées en Côte-d'Or, pourtant pas concernée pour l'heure par un couvre-feu anticipé.

En Franche-Comté, le taux d'incidence s'affiche entre 280 et 300 selon les départements. Il est donc peu probable que les contraintes soient allégées prochainement.

 

Un conseil de défense ce mercredi

Le taux d'incidence pour les personnes âgées de 65 ans et plus n'est malheureusement pas diffusé par Santé publique France à l'échelle départementale de manière quotidienne. Le dernier point fait par l'Agence régionale de santé de Bourgogne-Franche-Comté, le 31 décembre, faisait état d'un taux d'incidence chez les 65 ans et plus de 191 en Côte-d'Or et de 203 dans l'Yonne sur la période du 21 au 27 décembre.

Un conseil de défense se tient ce mercredi à Paris. Il doit notamment arbitrer la réouverture des cafés et restaurants, des enceintes de sports ou des salles de spectacles. La question des stations de ski fait encore débat. Le Premier ministre Jean Castex doit prendre la parole jeudi à l'occasion d'une conférence de presse. Annoncera-t-il une extension du couvre-feu à de nouveaux départements ?

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société