Covid19 : le taux d’incidence double en Bourgogne-Franche-Comté, la vaccination se poursuit à un rythme soutenu 

Dans son communiqué du 30 juillet, l’Agence régionale de santé alerte sur la circulation de plus en plus active du virus dans la Région Bourgogne-Franche-Comté et insiste sur l’importance de la vaccination et du maintien des gestes barrières pour atténuer la quatrième vague de l’épidémie. 
Tous les départements de Bourgogne-Franche-Comté ont un taux d'incidence supérieur au seuil d'alerte.
Tous les départements de Bourgogne-Franche-Comté ont un taux d'incidence supérieur au seuil d'alerte. © Michael DESPREZ - MaxPPP

L’épidémie continue sa progression en raison de la contagiosité du variant delta qui est présent désormais dans 85 % des cas. Le communiqué de l’ARS indique : “L’incidence en population générale a plus que doublé par rapport à la semaine dernière et s’établit désormais à 95 cas de Covid pour 100 000 habitants.” Pour rappel, le seuil d’alerte est fixé à 50. 

Lors du précédent communiqué de l’ARS publié le 23 juillet, seuls 3 départements avaient un taux d’incidence supérieur au seuil d’alerte : le Territoire de Belfort, le Jura et la Côte-d’Or. Dorénavant, l’ensemble des départements sont dans le rouge même s’ils ne connaissent pas tous la même dynamique épidémique. En Franche-Comté, le seuil d’alerte est largement dépassé dans plusieurs départements : dans le Territoire de Belfort, on observe 169 nouveaux cas pour 100 000 habitants ; 120 dans le Doubs et 117 pour le Jura. Des chiffres en nette progression depuis la semaine précédente. 

Concernant les populations touchées par ce rebond de l’épidémie, le communiqué détaille : “La génération des plus de 65 ans voit son taux d’incidence augmenter mais dans une moindre mesure grâce à sa forte couverture vaccinale. Les 19-35 ans sont les plus impactés, l’épidémie explose chez les plus jeunes avec un taux d’incidence de plus de 300.” Il est important de rappeler que les 18-49 ans ont une couverture vaccinale moindre en comparaison des plus de 65 ans (65 % contre près de 90 % en Bourgogne-Franche-Comté). 

La vaccination, outil efficace contre les formes graves

Seul point positif : 73 % des 12 ans et plus ont au moins reçu une première dose de vaccin, une progression de 4 points par rapport à la semaine précédente. Si la couverture vaccinale augmente chez toutes les tranches d’âge, l’augmentation la plus importante est chez les 12-18 ans : 41 % ont au moins reçu une dose de vaccin fin juillet, ils n’étaient que 32 % la semaine dernière. 

Au total, en Bourgogne-Franche-Comté, plus de 3 millions de doses de vaccins ont été injectées depuis le début de la campagne vaccinale dont environ 1,8 million de premières doses. Cette dynamique devrait rester la même dans les prochaines semaines alors que les autorités sanitaires ont indiqué que davantage de créneaux seraient proposés grâce à une dotation de 90 000 doses supplémentaires. 

En conclusion, l’ARS met en avant l’importance de la vaccination et des gestes barrières “pour éviter les cas sévères et les formes graves” alors que “l’impact hospitalier ne se fait pas encore ressentir en Bourgogne-Franche-Comté”. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région bourgogne franche-comté santé société vaccins - covid-19