Covid19 : la Mutualité Sociale Agricole aux petits soins pour les personnels des MARPA, les maisons pour personnes âgées

Ces résidences pour personnes âgées autonomes ont plutôt bien résisté à la crise sanitaire. Cette semaine, les personnels reçoivent des kits contre la covid, distribués par la MSA, la Mutualité Sociale Agricole. Et médecins et infirmiers répondent à toutes leurs questions.
Photo du tournage d'un feuilleton à la Marpa d'Amancey quelques jours avant le confinement
Photo du tournage d'un feuilleton à la Marpa d'Amancey quelques jours avant le confinement © A. Laroche France Télévisions
Une Marpa (Maison d’Accueil et de Résidence Pour l’Autonomie) compte au maximum 24 résidents, âgés mais autonomes. Le résident vit dans son propre logement, peut faire son ménage et ses repas dans sa cuisine, ou faire appel aux services proposés. On recense 9 Marpa en Franche-Comté (Grandvillars, Ornans, Amancey ou encore Marnay ou Combeaufontaine…) et environ 200 résidents y vivent. (Voir en fin d'article, le feuilleton tourné dans la MARPA d'Amancey)


Des résidences qui ont su protéger leurs personnes âgées


Les MARPA, situées en milieu rural ou dans de petites villes,  ont plutôt su se protéger à la première vague de l’épidémie, selon les responsables de la MSA. Aujourd’hui, deux d’entre elles connaissent des cas de Covid dans leurs murs : 1 cas à Grandvillars, la personne a même été hospitalisée et est rentrée dernièrement dans son logement.
A Arc-et-Senans, sur les 19 résidents, 14 ont été testés positifs et ont été placés à l’isolement.
Au total, donc, deux hospitalisations, et un décès dû au virus sont à déplorer.

Bernard Brenot, référent pour les Marpa à la MSA, fait le point : « A ma connaissance, un seul décès pour les deux cents résidents… un seul décès attribué au virus, dont on est certain. Il y en a eu d’autres, mais pour d’autres raisons. D’une manière générale, les Marpa ont été relativement protégées et elles ont été très vigilantes. »
Dès le début de la crise sanitaire, les Marpa ont pu recevoir des masques : la MSA avait conservé ceux achetés pour l'épidémie H1N1... Le bon sens paysan avait porté ses fruits : "Faut pas jeter, ça peut toujours servir!" Résultat : 2500 masques ont été découverts par hasard, dans une réserve. Chaque Marpa a pu en recevoir environ 150, en attendant les équipements de 2020.

Des kits sont distribués cette semaine


Nicolas Vigny, chargé de communication, explique l’opération lancée cette semaine dans toutes les résidences de la région : « Des kits sont donnés aux salariés, ceux qui assurent les repas ou le ménage. Dans ces kits, on trouve des masques, du gel hydroalcolique et une blouse. »
Et surtout, ce sont un médecin et un infirmier qui assurent la distribution et qui répondent aux questions aux salariés. « C’est tout autant et peut-être même plus important que le matériel » renchérit Julien Breuillard, responsable de la communication et de la prévention, il était ce matin, lundi 7 décembre à Arc-et-Senans : «Ce sont des chevilles ouvrières qui font un travail formidable depuis le début de l’épidémie. Pendant la première vague, certaines d’entre elles ne sont pas rentrées chez elles pendant 15 jours pour ne pas ramener le virus dans les résidences. Elles n’ont pas reçu beaucoup de soutien de l’extérieur. Elles connaissent le protocole, les gestes barrière mais on souhaite vraiment répondre à toutes leurs questions. »
Et Nicolas Vigny de conclure « Oui, on veut mettre de l’humain dans tout ça. »


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
personnes âgées coronavirus/covid-19 santé société