Déconfinement : masques, jauges, ce qui reste interdit

L'annonce par le Premier ministre mercredi 16 juin de la fin du port du masque à l'extérieur ravit de nombreux Français. Mais il reste encore quelques circonstances où il faudra toujours le porter. Les jauges en vigueur dans les magasins et les restaurants restent également les mêmes pour l'instant

Jean Castex et Olivier Véran, le 16 juin 2021.
Jean Castex et Olivier Véran, le 16 juin 2021. © THOMAS COEX / AFP

Le Premier ministre Jean Castex a annoncé mercredi 16 juin la fin du port du masque à l'extérieur dès ce jeudi. Il a également précisé que le couvre-feu à 23h serait levé dimanche 20 juin, avec dix jours d'avance sur le calendrier initial. Ces annonces positives dictées par l'évolution favorable de la situation de l'épidémie de Covid-19 comportent tout de même quelques exceptions.

 

Comme l'a indiqué Jean Castex, le masque restera obligatoire en extérieur dans certains cas : regroupements, files d’attente, marchés, stades… Par ailleurs, il sera toujours nécessaire d'être masqué pour entrer dans un commerce, dans les transports en commun ou sur votre lieu de travail. Mieux vaut donc garder un masque près de soi pour ne pas être pris au dépourvu. 

Les règles régissant le port du masque à l'extérieur sont fixées par arrêté préfectoral dans chacun des départements. À l'heure où nous écrivons ces lignes, les préfectures des Bourgogne-Franche-Comté n'ont pas toutes publié sur leurs sites les nouvelles consignes en vigueur à compter de ce jeudi 17 juin.

Dans l'Yonne, la préfecture précise que le masque "est obligatoire sur la voie publique dans tous les lieux de forte affluence, susceptibles de créer des regroupements et dans les espaces publics clos, pour toute personne de plus de onze ans". L'arrêté donne une liste détaillée : 

En revanche, pas besoin de masque dans l'Yonne "dans les parcs, jardins et plages du département".

La préfecture de la Nièvre a également publié un arrêté qui précise que le port du masque reste nécessaire "sur les marchés couverts ou non, les brocantes et ventes au déballage", "lors de tout rassemblement (revendicatif ou festif) sur l'espace public", "dans les files d’attente à |’extérieur afin d’accéder à un établissement recevant du public" ainsi qu'aux abords "des gares, ferroviaires, gares routières et abris-bus, pendant les horaires d’ouverture au public, dans un rayon de 50 mètres."

Dans le Doubs, la liste est sensiblement identique. Le masque reste obligatoire pour les onze ans et plus "dans l'ensemble des établissements recevant du public" ainsi que "dans les transports en commun" et aux "abords des gares, stations, arrêts de bus".

En Côte-d'Or, la préfecture précise qu'il faut toujours être masqué "sur les marchés, foires, brocantes et vente a déballage, lors de tout rassemblement (manifestations déclarées, festivals, spectacles de rue), dans les transports en commun, les gares et dans un rayon de 50 mètres à leurs abords". C'est aussi le cas "aux abords des centres commerciaux de la métropole dijonnaise, les samedis de 8h a 20h : La Toison d’Or, La Galerie-Les Portes du Sud, Centre commercial Grand Quetigny" et "dans un rayon de 50 mètres aux abords de tous les établissements d’enseignement aux heures d’arrivée et de départ des élèves."

Nous compléterons cet article au fur et à mesure de la publication par les préfectures des arrêtés désormais en vigueur dans les autres départements de la région.

 

Jean Castex a également précisé que les jauges fixées pour l'accueil du public ne seront pas modifiées d'ici au 30 juin. Il faudra attendre la semaine prochaine pour connaître les nouvelles règles en vigueur à compter du 1er juillet. En attendant, les règles en vigueur depuis le 9 juin restent donc en place.

Dans les cinémas par exemple, la jauge maximale reste donc pour l'instant de 65 % de l’effectif ERP jusqu'à la fin juin. Les magasins doivent toujours prévoir au minimum 4 m2 par client. Pour les bars et les restaurants, les tables restent limitées à six personnes maximum et le protocole sanitaire doit être respecté. À l'intérieur, la salle ne doit pas être occupée à plus de 50% de sa capacité.

 

Le protocole décidé pour la Fête de la musique, le 21 juin, restera en place. Les concerts "sauvages" dans la rue sont notamment interdits pour éviter les regroupements sur la voie publique.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
déconfinement société covid-19 santé