Défaite de Marine Le Pen : les réactions en Bourgogne au second tour de la présidentielle

Un peu de déception du côté des militants de Marine Le Pen à l'issue du second tour de l'élection présidentielle 2017 / © France 3 Bourgogne
Un peu de déception du côté des militants de Marine Le Pen à l'issue du second tour de l'élection présidentielle 2017 / © France 3 Bourgogne

En Bourgogne-Franche-Comté, un demi-million d'électeurs ont voté pour le Front National lors du second tour de l'élection présidentielle dimanche 7 mai 2017. Des électeurs et militants déçus du résultat national, mais qui gardent espoir pour les prochaines élections législatives.

Par Sébastien Kerroux

20 heures : la désillusion


Les yeux rivés sur la télévision et le smartphone, les plus de 500 000 électeurs du Front National en Bourgogne-Franche-Comté attendent l'issue du scrutin. A 20 heures, les estimations tombent : Emmanuel Macron est élu Président de la République à une large majorité. Marine Le Pen, quant à elle, ne récolte "que" 34% des suffrages.  Pour beaucoup de militants, c’est une grosse déception.

"J’espérais que Marine allait gagner et que notre vie allait être différente. Et là, c’est la continuité du gouvernement sortant. On est très déçus, déprimés." déclare une militante FN de Saône-et-Loire.

Si les militants sont déprimés. Ce n’est pas le cas de Lilian Noirot. Le secrétaire départemental du FN Saône-et-Loire – également conseiller régional -, juge "exceptionnel" le score de Marine Le Pen. Un score de 34% qui présagerait d’un "bel avenir" pour le Front National.

Le local du FN à Montceau'-les-Mines lors du second tour de l'élection présidentielle dimanche 7 mai 2017 / © Fanny Borius
Le local du FN à Montceau'-les-Mines lors du second tour de l'élection présidentielle dimanche 7 mai 2017 / © Fanny Borius

Les législatives en ligne de mire : Julien Odoul (FN 89) se voit déjà député


A peine remis de leur défaite, les différents responsables du Front National en Bourgogne préparent déjà leur prochain combat. Si Marine Le Pen a perdu la bataille de la présidentielle, il reste encore celle des législatives à la mi-juin. Des élections qui pourraient permettre au Front National d’avoir un plus grand nombre de députés à l’Assemblée Nationale.

Dans la Nièvre, où le Front National a récolté près de 42 000 voix et 40% des suffrages exprimés, Harold Blanot - candidat FN aux prochaines élections législatives - est plutôt confiant. "Nous sommes installés durablement dans la Nièvre et nous allons gagner" déclarait-il au soir du second tour.

Et s’il y a bien un candidat aux législatives qui n’a aucun doute par rapport aux résultats du prochain scrutin, c’est Julien Odoul. Le secrétaire départemental du FN de l’Yonne déclare à France 3 Bourgogne qu'il va "gagner les législatives". La raison ? "Dans le nord de l’Yonne, le courant patriote est majoritaire. Les habitants veulent être défendus, et veulent le projet de Marine Le Pen. Ils n’ont pas eu la victoire nationale, ils auront la victoire locale".

Réponse le 18 juin prochain, lors du second tour des élections législatives.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Affaire Maëlys : l'avocat du suspect conteste la chronologie du procureur

Près de chez vous

Les + Lus