• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Démission de Nicolas Hulot : les réactions politiques en Bourgogne-Franche-Comté

© Julien Mattia / Le Pictorium / MaxPPP
© Julien Mattia / Le Pictorium / MaxPPP

Le ministre de la Transition écologique et solidaire en a fait l'annonce mardi 28 août sur France Inter. Il indique n'avoir prévenu ni Emmanuel Macron ni Édouard Philippe. En Bourgogne-Franche-Comté, les réactions politiques affluent après cette annonce.

Par Sarah Rebouh

"Je ne veux plus mentir. Je ne veux pas donner l'illusion que ma présence au gouvernement signifie qu'on est à la hauteur sur ces enjeux-là. Je vais prendre, pour la première fois, la décision la plus difficile de ma vie" a confié Nicolas Hulot, ex-ministre de la Transition écologique et solidaire, ce mardi 28 août sur l'antenne de France Inter, après avoir annoncé son intention de démissionner du gouvernement, tout en indiquant sa "profonde admiration pour Emmanuel Macron et pour Édouard Philippe."

En Bourgogne-Franche-Comté, et comme partout en France, les réactions politiques ne se sont pas faites attendre. Certains parlent d'une décision courageuse, quand d'autres pointent du doigt le manque d'expérience de Nicolas Hulot en politique ou encore l'aveu de faiblesses d'Emmanuel Macron et son gouvernement. 
 

En Franche-Comté

Joint par notre rédaction, Eric Alauzet, députe LREM, ex Europe Ecologie Les Verts, a déclaré : "Nicolas Hulot, c'était notre meilleur atout. A force de crier au loup sur son possible départ... je pensais qu'il allait tenir. Il y a quelques semaines encore, il nous confiait que les vacances pour lui ce serait dans cinq ans. Je sais qu'au fond de lui il était tiraillé."
 

Jean-Marie Sermier, député "Les Républicains" du Jura a déclaré sur les réseaux sociaux : "La démission de @N_Hulot n’est pas une surprise puisque sa menace était (trop) régulièrement brandie depuis son entrée au Gouvernement, il y a seulement 15 mois. @N_Hulot est un homme de télévision qui n’a jamais vraiment revêtu le costume ministériel".

Annie Genevard, député LR du Doubs, parle d'"illusion Macron" : "La démission de Nicolas Hulot nous montre les limites de la politique guidée par la communication d’@EmmanuelMacron. Après quelques mois d’exercice du pouvoir, l’illusion #Macron s’estompe jusque dans les rangs de son propre gouvernement."

Danielle Brulebois, députée LREM du Jura a valorisé le travail de l'ancien ministre : "En un an on aura plus fait qu’en des décennies tant en actions concrètes que pour la prise de conscience collective de l’urgence des changements pour la survie de l’humanité merci Nicolas Hulot, nous continuerons !"
 
© Aurelien Morissard / MaxPPP
© Aurelien Morissard / MaxPPP

Sophie Montel, députée européenne ex-FN du Doubs, a souligné le "courage" de Nicolas Hulot, via Twitter : "La démission soudaine et courageuse de Nicolas Hulot est un nouveau coup dur pour Macron. On ne gouverne pas avec de la comm et Hulot l’a compris : il n’était qu’une caution populaire mais ne pouvait en réalité rien faire dans un gouvernement à la botte des lobbies !"

Les Insoumis du Territoire de Belfort ont également réagi : "La démission de @N_Hulot montre bien que le gouvernement et @EmmanuelMacron n'en n'ont rien à faire de l'écologie et que leurs choix sont dictés par les lobbies." Gabriel Amard, de la France Insoumise, a également appuyé : "La démission de Nicolas Hulot confirme que nous sommes bien en crise écologique."

Martial Bourquin, sénateur PS du Doubs s'attendait à cette décision, "peut-être trop tardive", selon lui.
 

En Bourgogne


François Sauvadet, Président du Département de la Côte-d'Or, a tenu à saluer Nicolas Hulot, même s'il ne partageait pas toutes ses convictions : "Je tiens à saluer @N_Hulot. Je ne partageais pas toutes ses convictions, chacun le sait, mais dans mes fonctions de Président du Comité de bassin Seine Normandie, j'ai toujours rencontré un ministre attentif et sérieux. Je regrette personnellement son départ mais je le comprends."

Alain Houpert, sénateur "Les Républicains" de la Côte-d'Or, s'est exclamé "Enfin ! Nicolas Hulot annonce qu'il quitte le gouvernement."
 
Nièvre : les réactions à la démission de Nicolas Hulot
Le ministre de la Transition écologique et solidaire en a fait l'annonce mardi 28 août sur France Inter. Il indique n'avoir prévenu ni Emmanuel Macron ni Édouard Philippe. En Bourgogne-Franche-Comté, les réactions affluent après cette annonce. - France 3 Bourgogne - Rémy Chidaine, Lola Bodin-Adriaco, Emmanuelle Lagrange

Cécile Untermaier, députée de Saône-et-Loire, membre du groupe parlementaire Nouvelle Gauche a quant à elle souligné le courage de Nicolas Hulot. "Plus que jamais, il nous faut travailler à un nouveau modèle de développement face à l’urgence écologique mondiale.C'est la mère de toutes les batailles" a-t-elle expliqué sur Twitter. 

Gilles Platret, maire de Chalon-sur-Saône et porte-parole des Republicains, s'en également fendu d'un tweet dans lequel il dénonce les tromperies d'Emmanuel Macron : "À l’heure où le gouvernement vacille sous le coup de la démission d’un ministre d’Etat qui part pour ne plus mentir, un simple constat s’impose : Nicolas Hulot est à l’image de tous les Français, trompé par Emmanuel Macron."
 
© Leon Tanguy/MaxPPP
© Leon Tanguy/MaxPPP
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Hausse des carburants : un chèque transport va-t-il voir le jour en Bourgogne-Franche-Comté ?

Les + Lus