Dijon : un Noël avec les sans-abri pour la Croix-Rouge

Ce 24 décembre, les bénévoles de la Croix-Rouge de Dijon ont distribué des colis festifs, pour les personnes démunies ou isolées. Leur objectif : faire en sorte que tout le monde profite des fêtes de Noël.

Dans la nuit du 24 au 25 décembre, les bénévoles de la Croix-Rouge de Dijon sillonnent la ville pour distribuer des "boîtes de Noël" aux personnes vulnérables
Dans la nuit du 24 au 25 décembre, les bénévoles de la Croix-Rouge de Dijon sillonnent la ville pour distribuer des "boîtes de Noël" aux personnes vulnérables © Bamba Gueye / Gabriele Porrometo / France Télévisions

« Ca fait plusieurs mois que j'ai pris ma décision : le 24 décembre, j'ai dit à ma famille que je ne serai pas là. Je ferai la fête avec eux, le lendemain. Je voulais vraiment être aux côtés de ces personnes que l'on croise en maraude, pour leur permettre de fêter Noël un minimum », affirme Victor-Emmanuel. Cette nuit, le bénévole de la Croix-Rouge est au côté de ses coéquipiers, à Dijon.

Voici un petit paquet qui n'est pas beaucoup, mais qui remplit toujours un peu le coeur. Sachez que je vous envoie un panier d'amour et de bisous avec ce colis, en espérant que la prochaine année soit meilleure pour tous.

Un message dans l'une des "boîtes de Noël"

Il est 20 heures, place Darcy. Bonnets rouge et blanc sur la tête, Victor-Emmanuel et les cinq autres bénévoles débarquent de leurs camionnettes. L'équipe s'installe sur cette place : une vingtaine de personnes attendent l'association. Parmi elles, des personnes sans domicile fixe, ou encore en fragilité financière. 

Ce soir, il n'y a pas que des repas et des boissons chaudes, dans les fourgonnettes de l'association. Il y a aussi des petits paquets emballés, dans des papiers cadeaux de toutes les couleurs. Ces cadeaux, les volontaires de la Croix-Rouge vont les remettre à ces personnes démunies, pendant une heure et demie. 

L'initiative touche ces personnes vulnérables. « Je suis émue, parce que je n'ai pas ma famille et parce que c'est des gens comme la Croix-Rouge qui pensent à nous », explique Stéphanie. Dans son cadeau de Noël, elle découvre, entre autres, deux paquets de gâteaux mais aussi une petite carte.

« Voici un petit paquet qui n'est pas beaucoup, mais qui remplit toujours un peu le coeur. Sachez que je vous envoie un panier d'amour et de bisous avec ce colis, en espérant que la prochaine année soit meilleure pour tous. Je vous souhaite la santé et le bonheur. Amitiés, Chris », lit-elle avec émotion. 

Il y a de l'émotion pour certains, pendant que d'autres cherchent du réconfort. Ici, outre les boissons, les repas et les cadeaux, les bénévoles s'attachent avant tout à fournir un soutien aux personnes qui le souhaitent. 

C'est le cas d'un retraité, pour qui les fins de mois sont plutôt difficiles. « On est très bien accueillis par la Croix-Rouge. J'ai pas les moyens de m'acheter à manger, comme bien souvent. J'ai 1000 euros par mois, dont 500 pour payer le loyer et 200 euros de crédits, en plus de l'électricité, du gaz et du téléphone », détaille l'homme. 

Le succès des boîtes de Noël

Cette initiative, ce sont les jeunes de la section locale de la Croix-Rouge qui en sont à l'origine. C'est ce qu'expose fièrement Christophe Talmet, président de l'unité locale de la Croix-Rouge de Dijon Métropole : « Ils ont organisé la conception, la préparation, la distribution, l'utilisation des véhicules comme ce soir. Nos jeunes répartissent les zones et ils vont distribuer les cadeaux, comme ils le font aujourd'hui ».

Pour le responsable associatif, il s'agit de « s'inscrire dans la démarche qui s'installe un peu partout en France des "boîtes de Noël". Ces boîtes résultent d'un appel aux dons lancé par la Croix-Rouge : ce sont des boîtes de chaussures, dans lesquelles les gens pouvaient mettre un certain nombre d'éléments ».

Un appel entendu par les donateurs, puisque la section a section indique avoir reçu près de 1400 petits colis.

Il y a, à l'intérieur, un accessoire chaud comme par exemple une paire de gants, des gâteaux salés ou sucrés, des produits de beauté, des jeux, ainsi qu'une petite carte de voeux ou un dessin.

Cette distribution de « boîtes de Noël » doit se poursuivre, jusqu'au 1er janvier prochain. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vie associative société noël