• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Dimanche, on change d'heure

Illustration. / © Pixabay
Illustration. / © Pixabay

Le changement d'heure aura lieu le 28 octobre 2018. Faut-il avancer ou reculer d'une heure ? Petit rappel.

Par M. F. avec AFP

Le passage à l'heure d'hiver a lieu dimanche 28 octobre 2018, plus précisément dans la nuit de samedi à dimanche. À 3 heures du matin, il sera 2 heures de la nouvelle heure. Cela fait donc une heure de moins sur votre montre (et une heure de plus dans votre lit).
 

Mais ce changement d'heure pourrait être l'un des derniers que vous vivrez. L'exécutif européen a détaillé le 14 septembre 2018 son projet de mettre fin à l'obligation d'avancer les horloges d'une heure en mars puis de les reculer d'une heure en octobre, motivée à l'origine par des soucis d'économie d'énergie, et devenue de plus en plus impopulaire.

La proposition doit désormais être adoptée par le Parlement européen et le Conseil de l'UE (l'instance regroupant les Etats membres) pour devenir effective.
 

Ensuite, "c'est aux Etats membres de déterminer l'heure qu'ils souhaitent garder : heure d'été ou heure d'hiver", a précisé la commissaire en charge des Transports, Violeta Bulc, lors d'une conférence de presse à Bruxelles.

Il est donc possible que des pays voisins fassent des choix différents, a-t-elle admis, se disant toutefois "sûre" que les Etats membres "vont faire un effort" de coordination.

 

Dernier changement d'heure en mars 2019 ?

La Commission demande aux pays de l'UE de lui transmettre leur choix d'ici la fin avril 2019 au plus tard. Si le calendrier proposé par Bruxelles est respecté, le changement d'heure du 31 mars 2019 serait ainsi le dernier passage obligatoire à l'heure d'été.

La Commission justifie notamment sa proposition par le résultat d'une consultation publique en ligne cet été, à laquelle ont répondu 4,6 millions de personnes, dont 84% se sont prononcées en faveur d'une abolition du changement d'heure.

La contrainte du changement saisonnier avait été introduite principalement pour des motifs d'économies d'énergie, notamment pour économiser le charbon utilisé pour la production d'électricité.

Mais les économies seraient en réalité marginales selon la Commission, tandis que les changements d'heure sont de plus en plus critiqués pour leur impact négatif sur la santé.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Vacances studieuses sur les traces du patrimoine bisontin

Les + Lus