Doubs : 1000 euros de récompense pour qui permettra d'identifier le ou les braconniers d'un lynx tué par arme à feu

Le Centre Athenas, spécialisé dans le soins des animaux sauvages a publié le 18 janvier un appel à récompense pour retrouver les auteurs de la mort d'un lynx, tué par balles à Quingey, près de Besançon dans le Doubs. 

Une centaine de lynx adultes vivraient à l'état sauvage en France, dans le Jura, les Alpes et les Vosges.
Une centaine de lynx adultes vivraient à l'état sauvage en France, dans le Jura, les Alpes et les Vosges. © Maxppp / Philippe Trias

Le 30 décembre, une randonneuse avait donné l'alerte. Le cadavre d'un lynx était retrouvé sur le secteur de Quingey dans le Doubs. L'office Français de la Biodiversité s'était rendu sur place. Le Centre Athenas également, n'avait guère de doute sur le fait que l'animal ait été tué par arme à feu.

Ce lynx a été tué par un fusil de chasse fin décembre près de Quingey dans le Doubs.
Ce lynx a été tué par un fusil de chasse fin décembre près de Quingey dans le Doubs. © Centre Athenas

Gilles Moyne, le directeur du centre Athénas ne cachait pas sa colère : "Les efforts que nous faisons depuis 30 ans pour sauver, soigner et relâcher des lynx sont remis en cause par ce genre de gestes imbéciles !" dénoncait-il.

Dans un communiqué publié le 5 janvier, les services de l'Etat, par la voix de la Direction régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement confirment la nouvelle : "L'autopsie a permis de constater que l’animal a été tué par une arme à feu" concluent-ils.

La méthode peut surprendre

Offrir 1000 euros de récompense, une méthode inhabituelle pour le Centre Athenas. L'affiche rappelle les temps lointains des westerns. "Nous avons révélé cette destruction illégale et, bien qu'ayant peu de moyens, nous ne voulons pas en rester là, car ces actes remettent en cause nos actions de conservation. Dénoncer un délit d'atteinte au patrimoine commun n'est pas honteux, c'est un acte civique. Commettre ce délit, connaitre l'auteur et ne rien dire, c'est là qu'est la honte. Nous voulons briser la loi du silence et libérer la parole. Bougez et parlez pour la biodiversité, aidez nous à les aider" indique le centre Athenas qui invite de façon plus générale au hasthag #balancetonbraco.

C'est une évidence, il y a des gens qui savent

Gilles Moyne directeur du Centre Athenas

Pour le centre Athenas, derrière ce message, il y a la volonté de libérer la parole. "Une récompense financière, c'est un moyen qu'on ne veut pas laisser de côté. Pour nous ce n'est pas choquant, de récompenser des gens qui vont se comporter de façon civique et oeuvrer à la protection du lynx" explique Gilles Moyne. Il rappelle qu'en Franche-Comté, les deux seules condamnations de braconniers de lynx ont été obtenu en 2011 et 2016 sur la base de dénonciations. Les faits s'étaient déroulés dans le Jura aux Molunes, et à Labergement-du-Navois dans le Doubs. En 2020, l'association Rewild avait mis elle sur la table une récompense de 5.000 euros pour retrouver le ou les braconniers d'un lynx sur la commune d'Ivrey dans le Jura. La récompense n'avait pas permis de retrouver les auteurs des faits. 

Toute personne ayant des informations sur l'acte de braconnage de Quingey ou un autre peut contacter l'association :

Les témoignages pourront rester anonymes si la personne le souhaite, les informations seront transmises au Procureur de la République. "Il s'agit de receuillir des infos probantes et de ne pas alimenter la rumeur" prévient le directeur du Centre Athenas.

© Centre Athenas - Facebook

 

Sur la toile, la méthode de la récompense choqué certains internautes

"C'est quoi ce délire ? On est revenu aux "chasseurs de prime" ?  Je ne dis pas qu'il faut qu'il soit dénoncé et puni, mais ce n'est clairement pas la façon à utiliser ...La chasse a la prime la bonne époque où on payait des gens pour massacrer des indiens vous vous rappellez ?" écrit un internaute. "

"Pas besoin de récompense pour dénoncer un acte de cruauté. J'espère que nous connaîtrons la vérité" commente une jeune femme. "

"J'espère de tout coeur que si quelqu'un vous donne des infos sur ce braconnage, il refusera de vous prendre ces 1000€...La récompense non négligeable que vous proposez en dit long sur votre investissement pour la protection animale et du lynx entre autre" tempère une autre personne.

La fédération de chasse du Doubs compte se porter partie civile

Dans un communiqué, la fédération a dénoncé la mort du lynx retrouvé sans vie à Quingey, l'espèce protégée. « La chasse départementale est sans contestation possible un des plus gros contributeurs d’acquisition de connaissances sur ces espèces protégées et elle dispose d’une base de données solide. L’ensemble de ces recherches sont financées sur les fonds propres des chasseurs alors que le lynx est une espèce non chassable », assure la Fédération. « La Fédération regrette que de tels actes illégaux soient encore commis. Elle demande que l’enquête soit menée de façon à comprendre les circonstances de la mort de ce lynx et donnera la suite qui convient à ce dossier. »

On compte une centaine de lynx dans le massif du Jura

Une population fragile selon le centre Athenas. Des lynx sont tués régulièrement dans des collisions routières, d'autres sont braconnés dénonce le centre de soins basé près de Lons-le-Saunier. Un enclos lynx permet de soigner, et remettre quand c'est possible à la vie sauvage ce grand prédateur. 

 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
animaux nature