• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Doubs : Les choux impactés par la sécheresse

Des choux secs comme les blés... La saison 2018 restera dans les annales du point de vue de la sécheresse et ses conséquences. / © France 3 Franche-Comté
Des choux secs comme les blés... La saison 2018 restera dans les annales du point de vue de la sécheresse et ses conséquences. / © France 3 Franche-Comté

L'heure est à la soupe à la grimace, plutôt qu'à la soupe aux choux... du fait d'une sécheresse remarquable cet été, la pire enregistrée depuis 2003.

 

Par Elina Weil

Des choux qui ne se sont pas développés au bon moment, invendables sur les marchés, voilà l'une des conséquences de la sécheresse enregistrée cet été. Issus de l'agriculture bio ou de l'agriculture traditionnelle, tous ont souffert et n'ont pu prospérer correctement.

Les betteraves aussi ont subi les effets de la sécheresse. A côté de certaines qui ont pu atteindre un calibre normal, d'autres, non arrosées, ont subi la sécheresse et n'ont pu se développer.
 
Certains plants ont réussi à croître relativement normalement grâce à l'arrosage artificiel, mais la saison aura été compliquée pour les agriculteurs. / © France 3 Franche-Comté
Certains plants ont réussi à croître relativement normalement grâce à l'arrosage artificiel, mais la saison aura été compliquée pour les agriculteurs. / © France 3 Franche-Comté

Pour sauver leur récolte, certains maraîchers ont choisi de sacrifier les plantations les moins rentables. Pour les autres, l'arrosage était obligatoire. Résultat, la facture d'eau a parfois été multipliée par deux.

Autre conséquence : entre des hivers de moins en moins rudes et les périodes de sécheresse, certains insectes voraces prennent leur quartier d'été dans les champs. 

Les agriculteurs s'adaptent, mais avec une appréhension relative aux pertes financières. Pour les carottes par exemple, sur 900 kilos récoltés habituellement, tel agriculteur pense pouvoir ne vendre cette année que 300 à 400 kilos. 
 
Une sécheresse aux conséquences fâcheuses cette année.



 
Les pertes financières risquent d'être notoires cette année, conséquemment à la sécheresse enregistrée partout en France. / © France 3 Franche-Comté
Les pertes financières risquent d'être notoires cette année, conséquemment à la sécheresse enregistrée partout en France. / © France 3 Franche-Comté

Sur le même sujet

Vacances studieuses sur les traces du patrimoine bisontin

Les + Lus