Affaire Narumi Kurosaki : Jacqueline Laffont l'avocate d'Alexandre Benalla défendra le Chilien Nicolas Zepeda

Jacqueline Laffont, avocate d’Alexandre Benalla et de Nicolas Sarkozy défendra Nicolas Zepeda suspecté d'avoir assassiné l'étudiante japonaise Narumi Kurosaki à Besançon en décembre 2016. Pénaliste de renom elle a plaidé dans des affaires politico-financières très emblématiques.
Audition D'Alexandre Benalla, ancien chargé de mission de l'Elysée devant la commission d'enquête parlementaire du Sénat et Jacqueline Laffont son avocate.
Audition D'Alexandre Benalla, ancien chargé de mission de l'Elysée devant la commission d'enquête parlementaire du Sénat et Jacqueline Laffont son avocate. © Thomas Padilla/MAXPPP
Nicolas Zepeda sera extradé le 23 juillet par la justice du Chili. Direction la France. Pour assurer sa défense, le Chilien  a su s'entourer. Il a fait appel à une pointure. Maître Jacqueline Laffont est une pénaliste respectée, reconnue par la profession comme une adversaire redoutable. Décrite comme une avocate discrète mais pugnace, elle a la réputation de maîtriser ses dossiers et d’exceller dans l’art de « torpiller la procédure ». Jointe ce matin par téléphone, l'avocate confirme être depuis quelques semaines, l'avocate de Nicolas Zepeda. Elle n'en dira pas plus sur le dossier, ni sur l'extradition de son client attendu le 24 juillet en France. Roissy, Bobigny, Besançon... le parcours final de Nicoalas Zepeda est encore plein de zones floues.

 
Nicolas Zepeda en février 2017 au Chili.
Nicolas Zepeda en février 2017 au Chili. © PABLO VERA - AFP


Jacqueline Laffont formait avec son mari, Pierre Haïk, l’un des couples d’avocats les plus puissants de France. Leur cabinet Haïk et Associés, spécialisé dans la défense pénale, compte à son actif bon nombre d'affaires politico-financières de gros calibre. Ils ont défendu Jacques Chirac dans l’affaire des emplois fictifs de la mairie de Paris, Charles Pasqua, l’homme d’affaires Jean-Marie Messier ou encore l’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo. Leur cabinet est intervenu dans des dossiers ultra-médiatisés, « les plus emblématiques des trente dernières années » affiche-t-il sur son site internet. Les affaires Elf, le sang contaminé ou encore Bettencourt sont parmi les plus exposées. Depuis peu, Pierre Haïk s’est retiré de la vie professionnelle pour des raisons de santé, laissant Jacqueline Laffont seule à la tête du cabinet.
 
Jacqueline Laffont a défendu Patrice De Maistre dans l'affaire Bettencourt
Jacqueline Laffont a défendu Patrice De Maistre dans l'affaire Bettencourt © Cottereau Fabien/PHOTOPQR/SUD OUEST


Désormais seule à la barre, elle a récemment représenté Alexandre Benalla. Elle est a ses côtés lorsque le Sénat auditionne l'ex collaborateur de l'Elysée accusé d'avoir usurpé la fonction de policier et violenté un couple de personnes lors d'une des manifestations du 1er mai 2018 à Paris. Le procès du sénateur Serge Dassault, poursuivi pour avoir dissimulé des avoirs sur des comptes offshore, c'est encore elle. En novembre prochain, Maître Laffont défendra Nicolas Sarkozy dans l’affaire « des écoutes ». Mis en examen pour soupçons de financement libyen de sa campagne de 2007 l'ancien Chef de l'Etat est soupçonné d'avoir tenté d'obtenir, en 2014, auprès de Gilbert Azibert, alors magistrat à la Cour de cassation, des informations couvertes par le secret, dans le cadre d'une procédure sur la saisie de ses agendas. Ce sera la première fois sous la Ve République qu’un ancien président sera jugé pour corruption. Elle est également l’avocate de Nicolas Hulot, accusé en 2017 d'agression sexuelle par le magazine Ebdo. Discrète dans les médias, ses apparitions sont plutôt rares.


Qu'est-il arrivé à Narumi Kurosaki ? 


L'étudiante japonaise de 21 ans vivait sur le campus universitaire de Besançon, dans l'est de la France. Elle a été vue pour la dernière fois le 4 décembre 2016 sur le campus et son corps n'a jamais été retrouvé. La veille, elle avait dîné avec son ancien petit ami Nicolas Zepeda venu la revoir quelques jours en France. Selon l'enquête, peu avant la disparition de Narumi, les deux jeunes gens avaient pris leurs distances et l'étudiante japonaise avait débuté une nouvelle relation, suscitant la jalousie du Chilien. La cour suprême du Chili au vu des élements du dossier d'intruction envoyé par la France a accepté d'extrader le suspect. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
disparition de narumi kurosaki faits divers justice société