Affaire Narumi Kurosaki : Nicolas Zepeda sera bien jugé à Besançon

Le chilien de 30 ans est le principal suspect dans le meurtre, il y a quatre ans, de l'étudiante japonaise Narumi Kurosaki à Besançon, dont le corps n'a toujours pas été retrouvé. La chambre d'instruction a rejeté l'appel de ses avocats, il comparaîtra bien devant les assises du Doubs.

Nicolas Zepeda avait fait appel de son renvoi devant la cour d'assises du Doubs
Nicolas Zepeda avait fait appel de son renvoi devant la cour d'assises du Doubs © Franck Lallemand - maxPPP

Son procès, certainement en 2022, sera très attendu par la famille de la Japonaise, âgée de 21 ans au moment de sa disparition. Nicolas Zepeda comparaîtra bien devant les Assises du Doubs. La chambre d'instruction a rejeté ce mercredi l'appel interjeté par ses avocats, estimant que les charges retenues contre le Chilien étaient suffisantes pour le renvoyer dans le box des accusés.

L'enquête a révélé que l'ancien petit-ami de Narumi Kurosaki lui avait envoyé 981 SMS en moins de deux mois, qu'il la menaçait sur les réseaux sociaux et qu'il se trouvait en France au moment de sa disparition, étant même la dernière personne à l 'avoir vue vivante. Des preuves également suffisamment probantes pour inciter, en juillet 2020, la Cour Suprême du Chili à extrader Zepeda.

Le Chilien est incarcéré à la maison d'arrêt de Besançon.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société disparition de narumi kurosaki faits divers