Après l'attentat de Strasbourg, Besançon met ses drapeaux en berne

Après l'attentat qui a fait trois morts et 13 blessés mardi soir à Strasbourg, de nombreuses villes et communes affichent leur émotion et solidarité après cette nouvelle attaque dont le caractère terroriste. 

Besançon met ses drapeaux en berne après l'attentat de Strasbourg
Besançon met ses drapeaux en berne après l'attentat de Strasbourg © France 3 Franche-Comté : Florence Petit
Malgré le froid et le gel, les agents municipaux ont baissé les drapeaux ce mercredi 12 décembre dans de nombreux endroits de la ville.

Mardi soir vers 20 heures, un homme de 29 ans, fiché S, a ouvert le feu en trois points du centre historique de Strasbourg dans des rues commerçantes au milieu du marché de Noël de la ville. Le bilan est de trois morts, huit blessés graves et cinq blessés légers.

Selon une source policière, 420 policiers sont à la poursuite du tireur.
  
Selon le maire, les victimes sont principalement des hommes, dont un touriste d'origine thaïlandaise. "Certains ont eu une balle dans la tête", a également indiqué Roland Ries, sur BFMTV. 

 
© France 3 Franche-Comté : Florence Petit

A Besançon, le marché de Noël à Granvelle va rester fermé au moins aujourd'hui mercredi le temps de mieux sécuriser le site. Le marché de la Place de la Révolution reste dans sa configuration actuelle. 

Jean-Louis Fousseret, maire LREM de Besançon  a condamné l'attaque de Strasbourg. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
attentat faits divers terrorisme
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter