Bac de français : les examinateurs déposent un préavis de grève

Dans l'académie de Besançon, les professeurs de lettres estiment ne pas être assez nombreux pour faire passer les examens. 

Les épreuves du bac de français débutent dans quelques semaines. L'intersyndicale a déposé un préavis de grève pour le 23 juin premier jour des épreuves orales.  Les enseignants considèrent qu'ils ne sont pas assez pour corriger les examens écrits et faire passer les oraux. L'intersyndicale menace d'autres préavis pour les 26,27, 29 juin. 

Pour les oraux de français par exemple, chaque enseignant aura 13 lycéens à faire passer dans la journée. Le ministère de l'éducation recommande 10 élèves maxi par examinateur. L'académie de Besançon se défend en expliquant que l'ensemble des examinateurs disponibles ont été convoqués. Impossible selon l'administration d'aller au delà. 

Les examinateurs estiment ne pas être assez nombreux pour faire passer les oraux. Avec Nathalie Faivre Co-secrétaire académique SNES-FSU - Marie-Laure Jeannin Secrétaire générale du Rectorat de Besançon. Reportage E.Braconnier, D.Martin.

 

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité