Basket: le Besançon Avenir Comtois sur le banc de touche à cause du Covid-19

Publié le Mis à jour le
Écrit par Clément Jeannin
© BesAC

Les cas de Covid-19 dans l'équipe fanion se sont multipliés ces derniers jours pour le club de Nationale 1, entraînant les reports déjà de trois rencontres du championnat et compromettant fortement la suite de la compétition. Une vraie saison galère ! 

Ce n'est plus une équipe de basket, c'est un cluster. À tel point que, dans les jours qui viennent, le seul arbitre qui aura le droit de siffler la reprise du jeu, c'est l'Agence Régionale de Santé. Car sur les 13 joueurs qualifiés cette année par la Fédération Française de Basket, 9 ont été testés positifs au Covid-19 !

Le coup de semonce est d'abord arrivé le lundi 29 septembre dernier. Dans l'après-midi, le club apprenait que 5 joueurs étaient positifs. Le club avait réservé le soir même dans un restaurant de Besançon pour inviter les partenaires et les VIP pour la soirée de lancement de la saison. L'annulation de la centaine de convives se fera en catastrophe.

Mais une sage décision. Car, la semaine suivante, ce sont 4 autres joueurs, d'abord diagnostiqués négatifs, qui se trouvent désormais positifs !

Le virus contracté à Avignon ou en Alsace quelques jours plus tôt ? 


Pierre Labbé, le président délégué du club, a fait travailler sa mémoire ces derniers jours, pour essayer de comprendre ce qu'il s'est passé. "Après avoir pris en compte la période d'incubation, on en est arrivé à la conclusion que les joueurs avaient pu contracter le virus lors de leur match de Coupe de France à Avignon le 23 septembre (victoire des bisontins 77 à 70) ou les jours qui ont suivi, lors d'un stage en Alsace avec deux rencontres face à des clubs locaux", explique le dirigeant.

"Mes joueurs font attention. Après, on est un sport collectif, ils s'entraînent et voyagent ensemble, dorment à deux par chambre lors des mises au vert, c'est forcément compliqué. D'ailleurs d'autres clubs du championnat sont touchés par des cas dans leurs équipes".
À tel point que, ce week-end, seules deux rencontres sur sept ont pu être disputées dans la poule du BesAC.

Avec 9 joueurs touchés, le club de Besançon est pour l'instant leader de ce drôle de classement pas drôle. Car si la plupart de ces grands gaillards costauds sont asymptomatiques, trois joueurs bisontins sont tout de même touchés à des degrés divers, mais pourraient avoir du mal à revenir en forme.

"Il n'y a pas d'entraînement actuellement ! Nos joueurs sont en quarantaine, au moins jusqu'au 19 octobre. On est sensé jouer un match de championnat le lendemain contre Pont-de-Cheruy, c'est impossible !" précise Pierre Labbé.

Une vraie saison galère


Trois matches ont déjà été reportés, contre Caen, Le Havre et ce vendredi 9 octobre contre le Centre Fédéral. Celui du 32ème de Coupe de France prévu contre Mulhouse va l'être cette semaine.

Des matches qu'il va bien falloir jouer un jour ou l'autre. Ce qui fait bien entendu peur au dirigeant. "Il va falloir faire rentrer ces matches dans le calendrier du championnat, on risque de jouer entre 2 et 3 matches par semaine. Nous qui avons un effectif réduit, par choix budgétaire, on va l'user jusqu'à la corde, surtout que certains joueurs devront se remettre sur pied après le Covid !"

Pas de matches dans leur antre du gymnase des Montboucons, ce sont aussi des euros qui ne rentrent pas dans les caisses du club, en billeterie et en buvette. Alors oui, ces matches auront bien lieu un jour ou l'autre, mais certainement en semaine, ce qui rendra plus compliqué de faire venir le public.

Le Covid-19 qui a également une autre incidence pour le meilleur club comtois de basket, la baisse des vocations. Cette année, certainement par crainte du virus, beaucoup d'enfants issus des 17 équipes de jeunes du club n'ont pas renouvelé leur licence.

Décidément, ce match contre le Covid-19 est redoutable pour le BesAC. Et pourra laisser de grosses cicatrices.

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.