Besançon : 8 à 10 ans requis contre les braqueurs présumés de la bijouterie Van Brill

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sophie Courageot
Un butin de 800.000 euros jamais retrouvé après le braquage de la bijouterie bisontine en 2014
Un butin de 800.000 euros jamais retrouvé après le braquage de la bijouterie bisontine en 2014 © France 3 Franche-Comté

Dernier jour du procès devant la cour d'assises du Doubs. Quatre hommes sont jugés pour avoir dérobé 800.000 euros de bijoux en novembre 2014 dans un bijouterie de la Grande-Rue. 

L'avocat général a requis 10 ans de réclusion criminelle à l'encontre de deux des prévenus. Il s'agit notamment de l'homme qui reconnaît les faits et plaide coupable, il avait agi à visage découvert sans cagoules le jour du vol. 

Des peines de 8 à 10 d'emprisonnement sont requises à l'encontre des deux autres accusés. Sont requis également pour tous, une interdiction de séjour de 5 ans dans la région et 5 ans d'interdiction de port d'armes.

Le délibéré de la cour d'assises est attendu tard dans la soirée au terme de trois jours d'audience. 

En novembre 2014, le braquage n'avait duré que 2'30. Les braqueurs âgés de 19 à 27 ans ont dérobé les bijoux devant deux salariés et un client. Aucune arme n'a été utilisée. Le butin n'a jamais été retrouvé. Montres de luxe, bijoux comportant des pierres précieuses. Il a suffi de quelques minutes pour les voleurs avant qu'ils ne repartent dans une puissante berline volée à Lyon. Les quatre hommes ont été arrêtés en mars 2015 dans la région lyonnaise.

L'une des avocates a plaidé la requalification des faits en vol avec réunion et non en bande organisée. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.