Besançon : l'Agence Régionale de Santé émet des recommandations sanitaires après l'incendie de la fourrière

Le 31 décembre, un incendie volontaire a ravagé la fourrière de Besançon située sous une zone commerciale. 93 véhicules sont incendiés, une centaine d'autres sinistrés selon un premier bilan. / © Florence Petit - France Télévisions
Le 31 décembre, un incendie volontaire a ravagé la fourrière de Besançon située sous une zone commerciale. 93 véhicules sont incendiés, une centaine d'autres sinistrés selon un premier bilan. / © Florence Petit - France Télévisions

L'incendie volontaire de la fourrière de Planoise le 31 décembre 2019 d'une voiture volée se solde par un lourd bilan matériel. L'Agence Régionale de Santé donnent aux habitants des conseils pour se débarasser de la suie. 

Par Sophie Courageot

Un geste inconscient de délinquance et un triste bilan. Jusqu'à nouvel ordre, les commerces du centre commercial du Parc situé place Cassin dans le quartier de Planoise sont fermés et du chômage technique se profilent pour les salariés. Les fumées noirâtres se sont infiltrées dans les commerces depuis le sous-sol. 93 voitures ont brûlées tout au long de la journée du 31 décembre.


L'Agence Régionale de Santé donnent des consignes de nettoyage

Dans un communiqué publié le 1er janvier en début d'après-midi, la préfecture du Doubs et l'Agence Régionale de Santé précisent qu'à la suite des mesures qui ont été réalisées par le service départemental d’incendie et de secours du doubs (SDIS 25) : 

En dépit de traces de monoxyde de carbone, ces relevés n’ont pas mis en évidence de produits cyanurés. Les relevés, rassurants, ont donné lieu, lors de l’activité du feu, à plusieurs mesures de précautions, à l’initiative des pompiers du Doubs. Les riverains ont été invités à fermer et à calfeutrer leurs portes et fenêtres.

L’incendie étant désormais éteint, l'ARS de Bourgogne-Franche-Comté, qui s’est déplacée sur les lieux, a émis des consignes de nettoyage aux riverains en cas de présence de suies.

- éviter tout contact cutané avec les suies 
- nettoyer les locaux, fenêtres, mobiliers et jeux extérieurs et les abords, uniquement à l’eau 
- ne pas utiliser de nettoyeur haute pression pouvant mettre en suspension des particules 
- ne pas utiliser d’aspirateur 
- protéger sa peau en portant des gants de ménage

Ces recommandations de l'Agence Régionale de Santé corroborent l'interdiction de pénétrer dans la galerie commerciale : "Les pompiers nous ont interdit de rentrer dans nos cellules commerciales jusqu'à nouvel ordre" confie la gérante d'une des cellules. Dans cette galerie, poumon commercial de cette zone du quartier de Planoise, on trouvait une enseigne Intermarché (50 emplois environ), une pharmacie, un coiffeur, une épicerie asiatique et deux boutiques de vêtement, une boulangerie dépôt de pain.
 
 

La structure du bâtiment a-t-elle souffert de l'incendie et des fortes chaleurs ?


C'est la question qui va désormais se poser pour les autorités. Alors que les pompiers sont maîtres du feu depuis mardi aux alentours de 19 heures, les experts vont devoir inspecter les sous-sols du parking Cassin pour savoir si la structure est intacte ou si le bâtiment a été fragilisé par le brasier. Les températures sont montées à près de 300 dégrés a indiqué un pompier.
Il va falloir sortir une par une les 93 voitures carbonisées et celles endommagées, elles sont une centaine. Une fois informés des dégâts sur leurs véhicules, les sinistrés sont invités à déposer plainte et à déposer dans les 5 jours un dossier auprès de leurs assurances.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus