Besançon, Planoise : l'incendie de la fourrière a détruit des dizaines de véhicules

La fourrière de Planoise, victime d'un incendie criminel, mardi 31 décembre 2019. / © L. Ducrozet France Télévisions
La fourrière de Planoise, victime d'un incendie criminel, mardi 31 décembre 2019. / © L. Ducrozet France Télévisions

Ce mardi 31 décembre, des individus cagoulés ont fait irruption à la fourrière automobile. Ils ont tiré des coups de feu et incendié une voiture volée avant que le feu ne se propage. Les pompiers interviennent dans des conditions extrêmement difficiles.

Par Catherine Eme-Ziri

Mise à jour : au lendemain de l'incendie, le bilan matériel s'alourdit. 127 véhicules ont brûlé, une centaine est endommagée.


Mardi 31 décembre 2019, des individus cagoulés et masqués se sont présentés devant la fourrière située à Planoise, 1, rue Jules Gauthier. Ils ont tiré des coups de feu à l'extérieur de l'établissement, peut-être trois, selon la police municipale. Puis, ils sont entrés dans la fourrière et ont mis le feu à un véhicule.
La grande surface qui jouxte la fourrière a été immédiatement fermée : 300 personnes, des clients et des employés, ont été évacuées.

Le point de vue de la police

Selon Michel Klein, Directeur Départemental de la Police qui s'est rendu sur les lieux, il s'agit sans aucun doute d'un geste criminel, un bidon d'essence enflammé aurait été jeté dans le parking souterrain où se trouve la fourrière. La police recherche encore des témoignages pour comprendre comment se sont déroulés les faits. Les bandes vidéo des caméras de surveillance sont analysées.
A priori, au moins 4 voitures ont été brulées, d'autres pourraient être également détruites, peut-être plusieurs dizaines. Il est, pour le moment, impossible de déterminer le nombre de véhicules touchés. Certaines voitures étaient là dans le cadre d'enquêtes policières. (La fourrière accueille habituellement entre 200 et 400 véhicules.)

Les conditions d'intervention dantesques pour les pompiers 

Les pompiers interviennent dans des conditions extrêment difficiles et dangeureuses : ils avancent dans le noir à cause des fumées très épaisses avec un appareil respiratoire autonome. L'un des soldats du feu a même eu un malaise ce matin. Leur technique : souffler de l'air pour évacuer les fumées grâce aux multiples bouches d'aération le plus rapidement possible et ensuite pouvoir attaquer le feu lui-même. Le feu ne pourra pas être éteint avant ce soir.
Les fumées sont très toxiques et ont envahi le secteur de la Place Cassin à Planoise.

Il n'y a pas de victime.

De plus, les pompiers craignent que les réservoirs de carburant des voitures explosent. Plus de 100 pompiers sont engagés sur ce sinistre avec 25 engins. Les hommes de Besançon ont été appuyés par ceux des casernes de Pontarlier et Montbéliard. Compte tenu du déplacement de ces forces, les casernes du Jura et du Territoire de Belfort assurent une partie des secours sur le département du Doubs. 

De nouvelles informations

D'autres informations sont arrivées en début d'après-midi : le préfet s'est rendu sur place et, selon lui, il s'agit d'une affaire de banditisme. Les auteurs voulaient certainement faire disparaître des voitures volées.
Autre risque potentiel : la dalle menacerait de s'effondrer selon les forces de sécurité présentes sur place. De ce fait, le public a l'interdiction de se rendre en voiture sur le parking devant la grande surface. Sous cette dalle, le feu atteint plusieurs centaines de degrés selon le commandant des pompiers. De toute façon, avant de pouvoir pénétrer dans le sous-sol de ce bâtiment, des experts devront déterminer les risques.

A noter pour la population : les fumées sont toxiques et en cas de problème, les habitants doivent composer le 15, numéro d'urgence des secours.


Cet événement survient quelques jours après une fusillade qui a eu lieu dans ce même quartier difficile. Trois personnes avaient été blessées, dont un adolescent, et avaient été hospitalisées. Des balles tirées, a priori d'une kalachnikov, avaient traversé un appartement. (Voir plus bas)
 
Reportage du journal de 12 heures :
Besançon : coups de feu et incendie à la fourrière auto de Planoise
Ce matin, des individus ont déclenché un incendie dans la fourrière de Planoise. Les pompiers interviennent dans des conditions très dangereuses. Reportage : E. Rivallain, F. Petit et M. Blanc Avec en interview : Général Beaudoux, Commandant des sapeurs-pompiers du Doubs et Jean-Louis Fousseret, Marie (LREM) de Besançon
Reportage sur l'intervention très dangereuse des pompiers
Besançon : coups de feu et incendie à la fourrière auto de Planoise
Dans cet incendie criminel, les soldats du feu rencontrent de grandes difficultés pour éteindre le feu images : F. Petit, Récit : C. Schulbaum, Interview : Général Beaudoux, Commandant des sapeurs-pompiers du Doubs

Reportage dans le journal de 19 heures :
 
Besançon : l'incendie de la fourrière, à Planoise, a détruit des dizaines de véhicules
Ce matin des hommes cagoulés ont tiré des coups de feu et déclenché un incendie dans la fourrière de Planoise. Les dégâts sont d'ores et déjà considérables et le feu toujours en activité. Reportage : E. Rivallain, F. Petit et M. Blanc Avec en interview : Michel klein, Directeur départemental de la police Jean-Louis Fousseret, Maire de Besançon

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus