Besançon : après un cambriolage et le vol de son matériel vidéo, Radio Bip, la radio indépendante lance un appel aux dons

Publié le

La radio indépendante a été victime d’un cambriolage certainement dans la nuit du 2 au 3 mai. Le matériel volé, caméras, micros, câbles empêche cette radio indépendante de pouvoir travailler sur le terrain et de diffuser ses images.

Dominique Goetz, journaliste et directrice de Radio Bip l'une des plus anciennes radios indépendantes de France a été la première à constater les dégâts. “Lundi, en arrivant, j’ai vu la porte, les bris de glace, le bureau dévasté, j’ai tout de suite appelé la police” témoigne-t-elle encore abasourdie par ce vol.

11.000 euros de matériel ont été dérobés par le ou les cambrioleurs dans les bureaux de Radio Bip, rue de la Viotte dans le quartier de la gare. Seul le studio de radio au fond du local n’a pas été touché. L’effraction est intervenue un jour avant la journée mondiale pour la liberté de la presse. Tout un symbole, déplore la radio bisontine.

Radio BIP, fille légitime d'une radio pirate très militante de la fin des années 70,  est privée d’images. La radio a déposé plainte. La police a effectué des prélèvements sur les lieux du cambriolage en espérant pouvoir identifier le ou les auteurs.

Caméras, micros, câbles, la radio doit tout racheter

“Nous avons bien enclenché notre assurance, mais tout cela va prendre du temps, et nous ne serons pas remboursés à hauteur du coût actuel du matériel, en attendant , on ne peut plus travailler” témoigne Dominique Goetz.

BIP, c'est pour "Bisontine, Indépendante et Populaire". Sur le site internet du média bisontin, il est précisé : "média indépendant ET impertinent depuis 1977". L’antenne de Besançon est composée de deux journalistes et d’une cinquantaine de bénévoles. En vidéo et en direct, cette radio indépendante couvre les grandes manifestations sur la ville de Besançon. Elle a diffusé en direct durant le mouvement des gilets jaunes. C’est Radio Bip qui avait filmé cette scène de rue le 30 mars 2019 où un jeune manifestant est frappé par un policier dans le secteur du pont Canot. Le policier a été reconnu coupable lors de son procès de violence volontaire avec armes par personne dépositaire de l’autorité publique.

Pour aider Radio Bip à racheter du matériel

La radio a besoin d’environ 6000 euros pour pouvoir retravailler dans des conditions normales de diffusion.

Une cagnotte est en ligne

Vous pouvez également faire un don par chèque à Radio BIP, 14 rue de la Viotte, 25 000, Besançon

Vous bénéficiez d'une réduction d’impôts à hauteur de 66 %, dans la limite de 20 % de vos revenus imposables.

Pour redécouvrir l’histoire de la saga Radio Bip