Feuilleton : la Saga Radio B.I.P

Cette semaine, notre feuilleton devrait rappeler des souvenirs à la plupart d'entre-vous. Nous allons vous raconter l'histoire de l'une des plus anciennes radios indépendantes de France, Radio BIP, à Besançon, fille légitime d'une radio pirate très militante de la fin des années 70, Radio 25.
Son esprit rebelle et militant est présent sur les ondes bisontines depuis 1977. Gros plan sur Radio B.I.P
Son esprit rebelle et militant est présent sur les ondes bisontines depuis 1977. Gros plan sur Radio B.I.P © Denis Colle
Le "B.I.P", de Radio B.I.P, c'est pour "Bisontine, Indépendante et Populaire". Sur le site internet du média bisontin, il est précisé : "média indépendant ET impertinent depuis 1977".

L'occasion de rappeler aux internautes qu'avant de s'appeler B.I.P, cette radio a sévi sur les ondes de façon clandestine, sous le nom de "Radio 25".


Episode 1 : l'Assaut des Pirates 

De l'époque des radios pirates, nées en Italie dans les années 60, avant de brouiller les ondes en Angleterre et en France, il ne reste pas grand chose en 2019.

À part dans certains rapports des Renseignements Généraux. En Franche-Comté, à la fin des années 70, celle qui faisait le plus parler d'elle et qui était la plus surveillée, c'était Radio 25. Elle n’émettait qu’une heure par semaine, le mercredi entre 20h30 et 21h30.

En 1978, suite à une interpellation policière de deux personnes, Radio 25 a eu un large soutien des Bisontins et les fêtes organisées ont eu un grand succès : « fêtes de la Libre Expression », « Carnaval de la libre expression ».

Après des actions de ce type dans toute la France, le nouveau président de la République élu en 1981, François Mitterrand a aboli le Monopole d’Etat.
B.I.P: Radio Saga (1/4)


Episode 2: Parole au Peuple

On vit comment sans publicité ? Car il n'y en a pas beaucoup, en France, des radios indépendantes qui émettent depuis près de 40 ans.

BIP perçoit des dons envoyés par des auditeurs. La cinquantaine d'animateurs bénévoles adhère à l'association à hauteur de 50 euros par an. 25 pour les chômeurs. Et oui, les gens paient..pour pouvoir parler derrière le micro.

Mais B.I.P reçoit, surtout, un coup de pouce..de l'Etat. Pas mal pour une ancienne radio pirate ! 
B.I.P: Radio Saga (2/4)


Episode 3: une nouvelle Jeunesse

Radio B.I.P est une survivante. Les années 80 et surtout 90 ont parfois été difficiles. Pas évident, en tant qu'association, à maintenir un cap quand les avis des dirigeants bénévoles peuvent être divergents. 

Mais l'arrivée de deux femmes journalistes au milieu des années 2010 donne un coup de fouet à la radio trentenaire. Dominique Goetz et Emma Audrey développent le média, font apparaître la vidéo dans l'information et utilisent à bon escient les réseaux sociaux pour faire parler de B.I.P.

Le mouvement des Gilets Jaunes est aussi porteur. La radio, qui dit donner la parole à ceux qui l'ont peu, est devenue à Besançon le média de référence pour certains manifestants.
B.I.P : Radio Saga (3/4)


Episode 4 : Liberté sur les Ondes

Le point commun entre l'émission de musique panafricaine "Blackvoices", l'engagée "XYZ'Ondes" et la politique "Grafittis sur les Murs du Silence" ? Leur liberté de ton. 

Radio B.I.P, ce sont près d'une vingtaine d'émissions différentes, entrecoupées de chansons, sans publicité. L'esprit rebelle des débuts est toujours là.
B.I.P: Radio Saga (4/4)














 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
médias économie le feuilleton à l'antenne vos rendez-vous