Besançon : Début des travaux de déconstruction de la friche industrielle de la Rhodiacéta

L'ancienne usine de la Rhodiacéta à Besançon / © Laurent Brocard
L'ancienne usine de la Rhodiacéta à Besançon / © Laurent Brocard

La déconstruction de l'ancienne usine Rhodiacéta de Besançon a commencé ce lundi 5 février 2017. Un chantier de longue haleine qui devrait changer le visage des bords du doubs à l'entrée de la ville. 

Par Sébastien Poirier

Besançon : c'est parti pour la démolition de la Rhodiacéta
Reportage de Jean-Luc Gantner et Laurent Brocard avec 
  • Nicolas Bodin
  • Conseiller municipal chargé des grands travaux de Besançon
  • Bastien Fiori
  • Chef de projets urbains à Besançon

La démolition, un terme qui fait partie du passé. On parle aujorud'hui de déconstruction. L'ancienne usine textile de la Rodhiacéta fermée depuis 1982 était un véritable point noir de 5 hectares à l'entrée de la ville de Besançon.

L'usine de la Rhodiacéta a fermé en 1982 / © Laurent Brocard
L'usine de la Rhodiacéta a fermé en 1982 / © Laurent Brocard


Depuis le 5 février les équipes ont entamé le désamiantage de certaines parties de l'usine et les machines ont commencé à grignoter le béton. Tous les matériaux sont soigneusement triés puis recyclés. Si tout se passe comme prévu le chantier de déconstruction devrait être terminé fin 2018. Certaines parties de l'usine comme la cathédrale la passerelle ou les rails seront néanmoins conservées au titre du patrimoine industriel local. Le bâtiment historique des soieries d'Hilaire de Chardonnet sera conservé. 

La friche de la Rhodia laissera place au second trimestre 2019 à un grand parc urbain consacré aux sports, loisirs et culture. Il n'était pas possible d'y construire autre chose, car le terrain est situé en zone inondable le long du Doubs.  

A lire aussi

Sur le même sujet

Un enfant a été retrouvé étouffé à son domicile à Saint-Rémy en Saône-et-Loire

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés