Besançon : décès de Georges Maurivard

Militant syndicaliste de la Rhodiacéta et ancien adjoint au maire de Besançon, Georges Maurivard est décédé. 

Par Aline Bilinski

Dans le documentaire de Chris Marker "A bientôt j'espère", c'est lui qui s'adresse à ses collègues, juché sur un carton, lors de la grande grève de 1967 à la Rhodiacéta. Dix ans plus tard, il deviendra adjoint au maire de Besançon, lors du premier mandat du socialiste Robert Schwint  (1977- 1983).
Militant , syndicaliste et défenseur de la culture pour tous, Georges Maurivard  était aussi président de la maison du peuple et de la mémoire ouvrière. L'homme était surnommé Yoyo par ces copains du Parti communiste  qui annoncent ce matin, dans un communiqué, la disparition de leur camarade et ami. 

Sur le même sujet

Les + Lus