Besançon : L'écologiste Anne Vignot vit ses premières heures comme nouvelle maire de la ville du Doubs

Elle n'a pas changé ses habitudes. Au lendemain de sa victoire au second tour, l'écologiste et chercheuse Anne Vignot a gardé son vélo pour se déplacer dans la ville. Une première journée pour mettre en route son mandat.

Anne Vignot, maire écologiste de Besançon
Anne Vignot, maire écologiste de Besançon © Fabienne Le Moing - France Télévisions
Une interview à France Bleu, une autre pour France 3, la presse locale mais aussi Libération, Anne Vignot a poursuivi le marathon médiatique entamé hier soir au moment de la divulgation des résultats. Elue avec Anne Vignot 43,83% des suffrages exprimés devant Ludovic Fagaut (LR) et le député du Doubs Eric Alauzet (LREM), la candidate d'union de la gauche a passé sa journée à rencontrer les habitants. Certains la félicitent, d'autres regrettent ouvertement sa victoire, d'autres comme cette femme devant la mairie, l'interpelle sur l'entretien des cimetières où la nature a repris ses droits pendant le confinement.

Durant la matinée, la nouvelle maire de Besançon élue sous l'étiquette (EELV-PS-PCF-Generations.s) a rencontré dans son bureau Jean-Louis Fousseret, le maire sortant. Les deux se connaissent bien, ils faisaient partie de l'équipe municipale sortante ces six dernières années. La passation de pouvoir est prévue officiellement le 3 juillet lors du conseil municipal d'installation de la nouvelle équipe. Sur le bureau de Jean-Louis Fousseret, un sous-main usé qu'il laissera à Anne Vignot. "Ce sous-main a fait tous les mandats de Jean Minjoz, puis ceux de Robert Schwint, il a peut-être 80 ans. Il faut savoir d'où l'on vient. Ce sous-main est symbolique, il a vu passer toutes les signatures, toutes les décisions importantes de la ville" confie avec un brin d'émotion Jean-Louis Fousseret après 19 ans de mandat.


Préparer la rentrée scolaire, retravailler le projet des Vaites


Dès ce matin, Anne Vignot a pu rencontrer le directeur général des services de la ville pour assurer la continuité du service public. Et préparer le conseil municipal de vendredi 3 juillet. Les noms et missions des futurs adjoints sont déjà décidés, mais gardés secret pour l'heure.

De gros dossiers attendent la nouvelle maire de Besançon. "On a fait le point ce matin, on a de très gros dossiers, on a toujours des incertitudes sur la rentrée scolaire, et le dossier des Vaîtes. C'est un dossier passionnant, qui pose la question de l'urbanisme, comment rendre compatible le fait que de plus en plus de personnes veulent vivre en ville mais veulent accéder à des espaces verts. Comment contenir l'étalement urbain, comment maintenir les terrains agricoles, tout ça se joue derrière ces questions là" explique Anne Vignot. Sur ce dossier des Vaîtes qui fait débat et dont les travaux ont été interrompus en attendant la décision du Conseil d'Etat, Anne Vignot souhaite consulter les habitants et les scientifiques pour remettre à plat le projet quitte à en réduire l'emprise. 

Pour la nouvelle équipe, l'inertie de l'été va compliquer la tâche de ce tout début de mandat. Après le confinement du Covid, la nouvelle maire de Besançon entame une course contre la montre pour rattraper tant que possible le temps perdu.
 
Besançon : première journée pour la nouvelle maire l'écologiste Anne Vignot
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections