Besançon : Le nombre de donateurs au Denier de l’Eglise en baisse

De moins en moins de donateurs pour l’association catholique. Le diocèse de Besançon a créé une plateforme en ligne pour récolter les derniers deniers.
 

Depuis 2015, le Denier de l’Eglise constate une baisse de 15,4% de ses donateurs. À Besançon, les fidèles, qui se mobilisent, donnent en moyenne plus que les années précédentes. Cependant, l’augmentation du don moyen ne permet pas de compenser la perte des contributeurs.

Malgré une bonne année 2018, l’état des finances de l’évêché bisontin préoccupe Philippe Tixier, économiste diocésain. « D’ici au 31 décembre, il ne nous reste que peu de temps pour conserver cette avance [récoltée en 2018], d’autant que le nombre de donateurs est en forte baisse », alerte-t-il dans un communiqué.

L’année dernière, 2,665 millions d’euros ont été récoltés. L’objectif est le même en 2019. A ce jour, il manque 400 000 euros pour équilibrer les comptes, soit encore 35% du budget du diocèse. Une campagne en ligne a été lancée pour le diocèse de Besançon. A l’approche de Noël, il s’agit d’appeler aux dons via une plateforme unique.

Le « Denier » est la première ressource de l’Eglise catholique en France. Elle permet d’assurer les besoins matériels des prêtres, et est versée chaque année par les catholiques à leur diocèse. Sur le territoire national, l’ensemble des dons représente 248 millions en 2018 soit 39% des ressources annuelles (hors legs) des diocèses.

Comment sont répartis les dons versés au Denier ?

  • 57% reviennent au traitement des prêtres
  • 32% pour le salaire des laïcs
  • 6% pour les religieuses et religieux
  • 5% pour la formation des séminaristes.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité