Besançon : le Parquet et les Douanes vont faire appel de la relaxe de la mule aux 80 sachets de cocaïne

© NATHALIE BOURREAU - maxPPP
© NATHALIE BOURREAU - maxPPP

Lundi 3 septembre, la justice avait relaxé un homme arrêté en gare de Besançon avec plus de 600 g de drogue sous forme de sachets dans son estomac. 

Par Sophie Courageot

La relaxe avait été prononcée. L'avocat du prévenu, un homme de 26 ans avait soulevé une erreur lors de l'interpellation de son client. Le Jurassien était ressorti libre du tribunal. Il avait déjà été condamné en 2015 à Créteil pour avoir transporté de la cocaïne dans son estomac.

Ce français de Guyane faisait régulièrement des aller-retour entre la Guyane et la France. Ses billets d'avion étaient payés en liquide. Il était sous le radar des douaniers qui l'ont interpellé la semaine dernière sur le quai de la gare Viotte à Besançon. Il avait été hospitalisé, les douaniers avaient découvert la cargaison de drogue dans son estomac. 

Après 48 heures de réflexion, le Parquet et les Douanes vont faire appel de la relaxe contrairement à ce qui avait été annoncé dans un premier temps. L'homme sera reconvoqué devant la justice pour être jugé. 

 

Sur le même sujet

Les + Lus