Besançon. Pas de Grand Prix au Concours des jeunes chefs d’orchestre, mais deux coups de cœur, pour la Française

Cette année, le jury du Concours International de jeunes chefs d’orchestre de Besançon a choisi de ne pas attribuer son Grand Prix, et a déclaré les trois finalistes ex-aequo avec une mention spéciale. La française Chloé Dufresne, originaire de Montpellier, remporte cependant deux "coup de cœur".

Ce samedi 18 septembre, le jury du Concours International de jeunes chefs d’orchestre de Besançon n'a pas désigné de grand vainqueur. C'est rare, mais ce n'est pas la première fois. En 2003, notamment, aucun Grand Prix n'avait été délivré. Cependant, les raisons en sont cette année bien différente. En 2003, le jury présidé par Matthias Bamert avait jugé le niveau des candidats insuffisants. Cette fois-ci, le jury de Paul Daniel, il a été décidé que les qualités et les parcours des finalistes étaient trop différents pour réussir à vraiment les départager. "La décision du jury a été unanime", a-t-il déclaré sur scène hier soir. 

Revoir la performance des trois finalistes du Concours International de jeunes chefs d'orchestre de Besançon, ce samedi 18 septembre 2021

Paul Daniel a tenu à souligner les principales qualités qui ont distingué les candidats : la maîtrise au regard de son âge du benjamin de la compétition, le chinois Jong-Jie Yin, l'enthousiasme et la régularité du coréen du sud Deun Lee, et l'originalité et la fraîcheur de Chloé Dufresne, la Française.

Les trois candidats sont donc repartis avec chacun une mention spéciale, 3.000 euros, une montre LIP, et des "opportunités de travail avec de possibles engagements auprès des orchestres et festivals partenaires du concours"

Chloé Dufresne, une mention spéciale, et deux coups de coeurs

C'est peut-être la candidate française qui s'est cependant le plus distinguée au cours de cette dernière épreuve. Les trois finalistes devaient diriger l'Orchestre national de Lyon, pour interpréter deux oeuvres : Aux confins de l'orage, de Camille Pépin, composée spécialement pour le festival, et la Symphonie no 5, op. 82, de Jean Sibelius. Or, l'interprétation de la première par la Française a été louée par Camille Pépin, et son exécution saluée par le public. Chloé Dufresne a été plébiscitée par celui-ci, qui lui a attribué son Coup de coeur. De même, les musiciens de l'Orchestre national de Lyon ont été convaincus par sa performance, et lui ont attribué leur Coup de coeur. "Je suis ravie, flattée", a reconnu la cheffe d'orchestre, née à Montpellier. "Le public évidemment, et l'orchestre d'autant plus". "Ils ont passé beaucoup de temps avec les différents candidats, et c'est toujours un plaisir de savoir que les gens avec qui on travaille apprécient vraiment ce que l'on fait"

La Française dit ne pas regretter le choix du jury pour cette édition 2021. "Je ne suis pas déçue, affirme-t-elle, d'ailleurs, je trouve ça très sain, parce qu'on est tous différents, et finalement, une compétition, ça n'est pas la vraie vie"

 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
musique culture judo à montpellier judo sport