Besançon : vivez le retour de l'Hallali du cerf au Musée des beaux-arts et d'archéologie

© Jean-Louis Saintain, France 3 Franche-Comté
© Jean-Louis Saintain, France 3 Franche-Comté

Ce jeudi 24 mai aux alentours de 17h, le Musée des beaux-arts et d'archéologie de Besançon se verra remettre l'Hallali du cerf de Gustave Courbet, après sept années de prêt au Musée d'Orsay à Paris.

Par Robin Crumière

Le retour de "L'hallali du cerf" à Besançon
L'Hallali du cerf, le célèbre tableau de Courbet est revenu au musée de Besançon après avoir été exposé durant 7 ans au musée d'Orsay à Paris. Avec Yohan Rimaud Conservateur des collections Beaux Arts Reportage M.Buzon, D.Martin.


C'était en fin d'année 2011. Alors que les travaux de restauration du Musée des beaux-arts et d'archéologie de Besançon s'apprétaient à débuter, "L'Hallali du cerf" de Gustave Courbet avait été prêté au Musée d'Orsay à Paris pour quatre ans. Aujourd'hui, le tableau est rapatrié dans la région Bourgogne-Franche-Comté et il devrait arriver aux alentours de 17h à Besançon.

Gustave Courbet, né à Ornans en 1819 était un spécialiste des tableaux en grand format et a peint cette toile en 1867, 10 ans avant sa mort. Il s'agit d'une oeuvre immense de 3,5 mètres de hauteur sur 5 mètres de longueur, le dernier grand format de l'artiste franc-comtois.

Au cours de sa vie, Gustave Courbet aura peint plus d'un millier d'oeuvres, dont plus de 130 évoquant la chasse, les chasseurs ou le gibier. Certaines de ces oeuvres ont fait beaucoup parler de lui comme "Les Baigneuses" (1853) ou "L'Origine du Monde" (1866) mais "L'Hallali du cerf" a elle aussi eu son quart d'heure de gloire. En 1869, Gustave Courbet a exposé son grand format au Salon de peinture et de sculpture de Paris ... pour y faire scandale. Les grands formats de l'époque étaient réservés à la "Grande Peinture", c'est-à-dire la peinture historique et non pas les simples scènes de chasse à courre. Mais aujourd'hui et depuis sa création, elle est reconnue pour les ombres bleutées du paysage et la luminosité exceptionnelle de la neige, digne des paysages franc-comtois en pleine période hivernale.

Cette toile d'une demi-tonne rejoint donc ses terres originelles après sept années de prêt ce jeudi en fin d'après-midi. Même si "L'Hallali du cerf" a longtemps été exposé à Besançon, son Musée n'en est pas le propriétaire pour autant ... Comme beaucoup de pièces majeures de l'art pictural français, c'est à l'État qu'appartient la toile.

Le Musée des beaux-arts et d'archéologie de Besançon ouvre ses portes au grand public le 16 novembre 2018 prochain. En attendant de revoir le fameux cerf attaqué par la horde de chiens de chasse, vous pouvez toujours suivre en direct l'arrivée et l'accrochage de la toile. Il n'y a pas de chiens, pas de cerf non plus, mais c'est tout aussi spectaculaire à voir.

Plus d'informations sur "L'Hallali du cerf" et sur son arrivée à Besançon sont disponibles sur Le blog de la Loue et des rivières comtoises.


Robin Crumière est sur place. Vivez l'arrivée du tableau en direct.




Sur le même sujet

Les + Lus