Canicule : la qualité de l'air va se détériorer dans les prochains jours en Franche-Comté

Publié le Mis à jour le
Écrit par Antoine Belhassen
© France 3 Bourgogne

La canicule revient à grande vitesse sur les deux tiers de l'Hexagone cette semaine. En Franche-Comté, les grandes chaleurs devraient favoriser la concentration d'ozone et détériorer la qualité de l'air.

D'un état "médiocre", la qualité de l'air en Franche-Comté devrait passer à "mauvaise" dans les prochains jours. Les données de l'Atmo, organisme de surveillance spécialisé, sont formels : la concentration de particules fines sera plus importante dans les jours à venir, notamment autour de Besançon (Doubs).

Le retour de la canicule, et de ses fortes chaleurs, favorise la concentration d'ozone. Des records de température devraient à nouveau être battus dans les prochains jours avec 39 degrés attendus mercredi 24 et jeudi 25 juillet. Le risque pour la qualité de l'air est important : une partie de la région, notamment autour de Besançon, devrait basculer en vigilance orange. Une vigilance jaune devrait être étendue au reste du territoire.


L'ozone, une réaction sous l'effet du soleil


La concentration d'ozone devrait s'établir entre 180 et 210 microgrammes par mètre cube et par heure dans les prochains jours autour de la préfecture du Doubs. Un chiffre qui dépasse les moyennes de saison. Polluant dit "secondaire", le "mauvais" ozone résulte d’une réaction photochimique (sous l'effet des rayons de soleil) de polluants "primaires" comme l'activité industrielle et l'automobile.

Pour limiter son exposition, il est conseillé de ne pas pratiquer d'efforts physiques importants, de demander conseil en cas de gêne respiratoire et de ne pas s'exposer à des produits nocifs.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.